Menu Contenu
Anne Sarah Kertudo, la voix des « déniés de justice »
Le 18 juin 2019, l’Association Droit Pluriel était à l’honneur. Le comité national coordination action handicap (CCAH) l’a désignée comme lauréate de son prix annuel dans la catégorie « changer le regard ». Cette nomination récompense le travail mené par Droit pluriel pour former les professionnels de la justice à l’accessibilité, faire évoluer leurs représentations autour des situations de handicap et favoriser ainsi l’accès des personnes handicapées au droit et à la justice. L’occasion d’évoquer le travail de cette association, soutenue par la Fondation Handicap Malakoff Médéric et accompagnée par le Défenseur des Droits, à travers le portrait qu’Apriles a consacré à sa fondatrice, Anne-Sarah Kertudo.
>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Carrefour des innovations sociales : la version bêta en ligne
Vous en avez rêvé, le Carrefour des innovations sociales l’a fait : permettre en un clic de consulter les projets socialement innovants recensés par plus de 70 sourceurs différents, dont Apriles. Une version test du site, en ligne depuis le 16 avril, compile déjà plus de 5000 actions auprès d’une quinzaine de sourceurs. Au fur et à mesure de son développement, un moteur de recherche et une cartographie permettront notamment aux utilisateurs d’identifier les projets qui les intéressent, sur une base enrichie en permanence par les sourceurs. Avec quatre grands objectifs : regrouper en un espace partagé l’information fiable disponible sur les projets d’innovation sociale en France, visualiser les projets dans leurs écosystèmes locaux, quelle que soit l’échelle (locale, régionale, nationale), mesurer les dynamiques d’innovation sociale par territoire, soutenir l’essaimage des innovations sociales. Pour découvrir la plateforme et la tester : www.carrefourdes innovationssociales.fr 
 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
Médiation nomade, un camping–car qui roule pour les jeunes des quartiers
Afin de retisser du lien avec des jeunes de quartiers difficiles, souvent en rupture avec les institutions, et de prévenir des risques de basculement dans la délinquance, l’association « médiation nomade » a créé un lieu d’échange itinérant : un camping-car, symbole d’indépendance et d’anti-conformisme, a été aménagé afin de constituer un espace de convivialité ouvert à tous les habitants. A la demande des villes ou des associations implantées dans ces quartiers, le camping-car s’installe en bas des immeubles ou dans d’autres lieux fréquentés des cités, le soir entre 20h et minuit.
Il permet ainsi de maintenir sur l’espace public un espace de dialogue entre toutes les générations, à un moment de la journée où les autres lieux publics sont fermés et où les incivilités se multiplient. Il favorise également l’instauration d’un échange informel entre des jeunes souvent en rupture, l’éducateur à l’initiative du projet et les autres acteurs du territoire. A terme, il amorce un processus d’évolution des relations entre ces jeunes et les institutions, ainsi que des pratiques des professionnels à l’égard des habitants de ces quartiers.
0
>> Lire la fiche
 
Le rallye des solidarités : entre vivre ensemble et développement durable
Afin de renforcer une cohésion sociale fragilisée, de restaurer un climat de confiance entre les habitants de Villiers-le-Bel et de réinvestir les jardins familiaux de cette commune, l’association La Case organise chaque année un évènement au cœur de ces jardins, sous la forme d’un rallye pédestre associant de nombreux acteurs du territoire. L’objectif de ce projet, est de favoriser les rencontres intergénérationnelles et la découverte d’un espace méconnu que sont les jardins familiaux. Il s’agit également de construire des programmes d’éducation au développement durable, de sensibiliser à la protection de la nature et de valoriser la capacité à agir des habitants, tout en partageant des traditions culturelles différent
0
>> Lire la fiche
 
« Les tambours de Garros » font battre le cœur d’un quartier d’Auch
Afin de préserver la tranquillité publique dans un quartier politique de la ville et encourager le vivre-ensemble, la régie de quartier du Grand Garros à Auch (Gers), a implanté au cœur des grands ensemble une laverie solidaire « Les tambours du Garros ». Au-delà de ses prestations d’hygiène, la laverie accueille aussi une bibliothèque partagée, un espace café et des permanences pour accompagner les habitants dans leurs démarches administratives, auprès des fournisseurs d’énergies : souscription de nouveaux contrats, demande de recouvrement etc. Elle répond ainsi à un besoin de services de proximité pour tous les habitants, y compris les plus modestes et constitue un espace d’échanges et de rencontres entre les différentes générations et communautés du quartier et des alentours.
0
>> Lire la fiche
 
L’intergénération à la page avec le Prix Chronos
Afin de faire évoluer le regard souvent négatif porté par notre société sur les personnes âgées et l’avancée en âge, la Fondation nationale de gérontologie a créé en 1996 un prix de littérature jeunesse : le prix Chronos. Ouvert aux enfants de la maternelle au lycée, ce prix est organisé dans le cadre scolaire ou en bibliothèques sur le principe du volontariat des équipes pédagogiques (enseignants, bibliothécaires…). Les enfants désignent des lauréats nationaux, parmi une sélection d’ouvrages dont la thématique principale illustre le slogan du prix « grandir c’est vieillir, vieillir c’est grandir ». La participation des classes ou des bibliothèques au prix permet également de favoriser le goût de la lecture et peut être l’occasion de développer des liens intergénérationnels ainsi qu’un apprentissage à la citoyenneté…
0
>> Lire la fiche
 
La Maison de l’emploi du pays de Vitré : tous les acteurs de l'emploi sous un même toit
Depuis 2009, la Maison de l’emploi, de l’entreprise et de la formation du Pays de Vitré-Porte de Bretagne développe une stratégie innovante pour l’emploi sur son territoire : un travail en transversalité de tous les services de l’emploi présents sur le territoire, et une collaboration étroite avec les acteurs économiques. Ainsi, la MEEF (Maison de l'emploi, de l’entreprise et de la formation) regroupe sur un site unique 11 structures travaillant autour de l’emploi de la formation et de l'insertion. Cette organisation singulière a permis de créer les conditions d’un véritable rapprochement opérationnel des services. Présidée par un chef d’entreprise, la MEEF est également parvenue à tisser des liens avec le monde économique. Cette formule, qui lui a permis de construire des réponses innovantes adaptées aux spécificités de son territoire, inspire aujourd’hui d’autres collectivités locales.
0
>> Lire la fiche