Menu Contenu
Adieu monsieur Lenoir
René Lenoir, 1er président de l’Odas, nous a quitté samedi 16 décembre victime d’un infarctus à l’âge de 90 ans. Cet «avocat des exclus» avait participé à la création de notre observatoire en 1990 et en avait assuré la présidence jusqu’en 1992. Son regard bienveillant et ses convictions ont toujours guidé ses choix. C’est avec une immense tristesse que nous avons appris sa disparition. Par ces quelques lignes, nous souhaitions rendre hommage à cet homme pétri de convictions. 

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
L’enfance de l’art
Les musées aussi mise sur l’intergénérationnel. Le Louvre Lens a lancé il y a quelques mois des ateliers baptisés « l’art d’être grand-parents ». Un samedi par mois pendant deux heures, les médiateurs du musée offrent gratuitement aux grands parents conseils et astuces pour éveiller la curiosité et la créativité des plus jeunes. Ils répondent à des questions très concrètes sur quelles œuvres choisir, comment capter l’attention des enfants ou comment évoquer la nudité ? Ils proposent également des activités pour prolonger ce temps de découverte. De quoi faire d’une visite au musée un beau moment de complicité intergénérationnelle.
En savoir plus

 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
Avec SINGA, réfugiés et particuliers prennent le temps de se rencontrer au CALM
Afin de rompre l’isolement des personnes réfugiées et de favoriser leur intégration sociale et professionnelle, l’association SINGA développe, depuis juin 2015, le dispositif « Comme A La Maison » (CALM). Celui-ci permet à des personnes réfugiées d’être hébergées chez des particuliers volontaires pour une durée de trois à douze mois, le temps pour les premiers de consolider leur projet professionnel et de trouver un logement autonome. L’ambition de CALM dépasse cependant largement l’enjeu de l’accès au logement : en favorisant la rencontre et le partage entre citoyens de la société d’accueil et réfugiés par le biais d’une plateforme en ligne repérant les centres d’intérêt communs, l’association SINGA nourrit avant tout le goût de l’Autre et la création de liens.
0
>> Lire la fiche
 
A la Fabrique Opéra, jeunes et artistes lyriques travaillent de concert
Afin de démocratiser l’opéra et transmettre la passion pour cet art à des publics néophytes, la Fabrique Opéra, réseau associatif national, soutient dans plusieurs villes de France l’organisation de spectacles lyriques s’appuyant sur le savoir-faire des élèves d’établissements professionnels et techniques pour la réalisation des décors, costumes et maquillages. Fondée sur une véritable collaboration entre acteurs locaux, musiciens, professeurs et jeunes élèves, ces projets permettent une valorisation des compétences des jeunes et boostent la fréquentation de l’opéra dans les villes où ils ont lieu. 
0
>> Lire la fiche
 
L’Alliance pour l’Education unit les énergies du territoire pour redonner aux collégiens l’envie de s’accrocher à l’école
Afin de prévenir le décrochage scolaire dès le collège et de permettre aux jeunes de reconstruire une relation positive avec l’école avant leurs premières grandes décisions en matière d’orientation, L’Alliance pour l’Education propose un programme d’accompagnement complet aux élèves de la cinquième à la troisième. Pendant trois ans, celui-ci associe tutorat individuel et actions collectives. Le principe : faire le lien entre les jeunes, les familles, les associations, les entreprises et les collèges pour permettre aux jeunes de reprendre confiance en eux et d’élargir leur champ des possibles. Porté par un collectif de douze entreprises mécènes, L’Alliance pour l’Education fait le pari de la mobilisation des forces propres à chaque territoire pour agir sur l’ensemble des facteurs qui pèsent sur le parcours des jeunes à risque de décrochage scolaire, bien au-delà de la question du bulletin de notes.
0
>> Lire la fiche
 
Le permis citoyen : ça roule pour les jeunes Angevins !
Afin de permettre à des jeunes Angevins en insertion professionnelle d’accéder au permis de conduire, le Centre Communal d’Action Sociale de la Ville d’Angers a développé un « permis citoyen ». Celui-ci combine une aide financière et un accompagnement personnalisé ainsi qu’un engagement solidaire de 20 heures dans une logique de « réciprocité ». Pour mener à bien cette action, le CCAS s’appuie sur un important réseau de partenaires qui oriente les jeunes en amont, leur propose des missions de bénévolat et leur fournit un accompagnement social si nécessaire.

Cette action a été repérée et expertisée dans le cadre de l'action recherche « Villes et vivre ensemble – La gouvernance locale de la cohésion sociale », menée par l'Odas en partenariat avec le CGET.

 
0
>> Lire la fiche
 
Mon Eco Logement : quand la rénovation donne de l’élan à un quartier
Afin d’améliorer les conditions de vie des locataires d’une ancienne cité minière du Nord et de favoriser leur autonomie, Soliha, réseau associatif spécialisé dans l’accompagnement par le logement, a conduit de 2011 à 2016 « Mon Eco Logement », projet de réhabilitation énergétique de 26 logements dégradés de la cité des Vieux Corons à Douai. La concertation étroite avec les locataires et leur implication ont non seulement garanti la réussite de ce projet, mais ont également permis de susciter une véritable dynamique participative ayant débouché sur le développement d’une nouvelle action à l’initiative des habitants. En effet, en 2013, soutenus et accompagnés par Soliha, ceux-ci ont entrepris une rénovation des jardins et abords de la cité fondée sur la coopération et l’entraide. 
0
>> Lire la fiche