Menu Contenu
Adieu monsieur Lenoir
René Lenoir, 1er président de l’Odas, nous a quitté samedi 16 décembre victime d’un infarctus à l’âge de 90 ans. Cet «avocat des exclus» avait participé à la création de notre observatoire en 1990 et en avait assuré la présidence jusqu’en 1992. Son regard bienveillant et ses convictions ont toujours guidé ses choix. C’est avec une immense tristesse que nous avons appris sa disparition. Par ces quelques lignes, nous souhaitions rendre hommage à cet homme pétri de convictions. 

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Guerrier non violent
C’est ainsi que se définit lui-même Yazid Kherfi. Un combat qu’il mène pour aider les autres et rapprocher deux mondes, ceux du jour et celui de la nuit, les jeunes des quartiers et le “reste du monde”, les délinquants et la police... Car avant d’être un professionnel reconnu du champ de la médiation sociale, le créateur de « Médiation nomade » (voir fiche Apriles sur le sujet), a été délinquant, sauvé par des rencontres et la confiance que ces personnes lui ont accordée. Après avoir raconté ce parcours, il consacre un nouvel ouvrage, publié aux éditions La Découverte à l’aventure du camping car de Médiation nomade et à son message : ne laissons pas les jeunes des quartiers isolés.

Guerrier non Violent, Yazid Kherfi, éditions La Découverte, 2017, 156 pp
>> Lire la suite...
 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
Médiation sociale en milieu scolaire en Guyane, une intervention efficace dans un territoire d’exception
Afin de faciliter la scolarisation, de mieux accompagner élèves et familles, de lever les incompréhensions entre les familles et l’école, et de lutter contre le harcèlement et la violence à l’école, plusieurs collèges et écoles primaires de Guyane situés en quartiers prioritaires politique de la ville, ont expérimenté la mise en place d’un poste de médiateur à l’École. Ce dispositif partenarial qui réunit notamment établissements scolaires, collectivités territoriales, préfecture et centre de ressource en politique de la ville, semble particulièrement adapté dans un territoire aux problématiques complexes et dans lequel les liens entre l’institution scolaire et les parents sont fragiles.
0
>> Lire la fiche
 
ENVIE Autonomie 49 donne une seconde vie au matériel médical
Afin de faciliter l’accès aux aides techniques permettant de compenser une perte d’autonomie, ENVIE Autonomie 49, émanation de l’entreprise de recyclage et de réemploi ENVIE, a développé une filière de récupération, de reconditionnement et de distribution d’aides techniques. Collecté auprès d’établissements du secteur sanitaire et médico-social ou de particuliers, ce matériel est trié et remis à neuf, avant d’être revendu à 30% du prix du marché, à des personnes ne bénéficiant pas de prise en charge ou dont le reste à charge est trop élevé, ainsi qu’à des établissements s’équipant en matériel complémentaire. En employant des salariés en insertion professionnelle, ENVIE Autonomie permet également à des personnes très éloignées de l’emploi de retrouver une activité et d’être accompagnés dans leur parcours. 
0
>> Lire la fiche
 
Viltaïs : l’insertion, une épreuve d’endurance
Afin d’accompagner des jeunes en rupture vers l’emploi, l’association Viltaïs, installée à Moulins (03), a développé un programme d’accompagnement global : le pôle mobilisation insertion. Prenant en compte l’ensemble des problématiques que peuvent rencontrer ces jeunes (santé, logement, situation familiale, absence de qualifications professionnelles…) et intervenant en amont d’un parcours d’insertion, son objectif est de donner des repères au quotidien aux stagiaires, de les remobiliser sur un projet professionnel ou de formation, de les remettre en confiance, notamment à travers des actions collectives. Parmi ces actions, celle de l’atelier mécanique amène ces jeunes à participer à des compétitions d’endurance moto (championnat de France, championnat du monde), au sein de l’équipe moto Yamaha Viltais Experiences, créée par l’association. Une expérience particulièrement formatrice, humainement et professionnellement.
Cette action a été repérée et expertisée dans le cadre de l'action recherche « Villes et vivre ensemble – La gouvernance locale de la cohésion sociale », menée par l'Odas en partenariat avec le CGET.
0
>> Lire la fiche
 
Le Projet Social de Territoire de Clichy-sous-Bois, une dynamique pluripartenariale de « transformation sociale durable »
Afin de renforcer la coopération entre l’ensemble des acteurs institutionnels et associatifs intervenant sur son territoire, la Ville de Clichy-sous-Bois élabore et anime depuis 2014 un « Projet social de territoire ». Englobant de nombreux domaines de la vie des Clichois (logement/habitat, accompagnement social, emploi/insertion, petite enfance/famille), cet outil contribue à l’émergence d’une culture partagée en faveur du développement social, renforce l’interconnaissance entre professionnels et contribue à l’installation d’une dynamique d’échange propice au partenariat et à l’innovation. Pour preuve : depuis 2014, plusieurs dizaines d’actions pluripartenariales ont été développées, entraînant à l’occasion une transformation des pratiques professionnelles et l’émergence de nouvelles opportunités pour les habitants. 
 
Cette action a été repérée et expertisée dans le cadre de l'action recherche « Villes et vivre ensemble – La gouvernance locale de la cohésion sociale », menée par l'Odas en partenariat avec le CGET.    
0
>> Lire la fiche
 
Au CCAS d’Angers, élus, agents, partenaires et usagers cultivent « l’engagement solidaire »
Afin de renouveler les politiques publiques en valorisant mieux les compétences et les idées de leurs usagers, les élus de la Ville d’Angers (150 000 habitants) décident en 2014 d’introduire le « principe de réciprocité » dans la mise en œuvre des politiques sociales. Appliqué aux politiques sociales, ce principe est dans un premier temps confronté à de nombreuses craintes et interrogations chez les professionnels. A l’issue d’un travail de co-construction de plus d’un an ayant associé les élus, les agents du CCAS, les partenaires institutionnels et associatifs, les usagers et les habitants, ce principe s’affine sans perdre son ambition initiale et devient une démarche de promotion de « l’engagement solidaire » ouverte sur la ville venant réinterroger en profondeur la relation entre professionnels et usagers.

Cette action a été repérée et expertisée dans le cadre de l'action recherche « Villes et vivre ensemble – La gouvernance locale de la cohésion sociale », menée par l'Odas en partenariat avec le CGET.   
0
>> Lire la fiche
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>