Menu Contenu
Claire Bolduc, la québécoise qui défige le monde rural
Sa force de conviction et son enthousiasme feraient reculer l’hiver de la belle la Province ! Derrière sa frange blonde et ses lunettes sages, Claire Bolduc est une boule d’énergie, au service des causes qu’elle défend : le dynamisme des territoires ruraux et une autre façon de faire société , plus durable et respectueuse des ressources environnementales. Depuis plus de 30 ans, alors jeune épouse, puis mère de quatre enfants et aujourd’hui grand-mère comblée, cette quinqua québécoise n’a cessé de s’engager.

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
L’Odas interpelle les présidentiables
Fort de 30 ans d’évaluation des dynamiques locales, l’Odas vient de publier son manifeste pour une meilleure cohésion de notre société. Dans le prolongement des débats qui ont animé ses 10èmes Rencontres nationales, il y développe, à travers des exemples concrets, des propositions dont il souhaite qu’elles inspirent les candidats à la présidentielle. Chaque candidats sera d’ailleurs destinataires du manifeste, à consulter en ligne sur le site de l’Odas www.odas.net 
 
Accueil arrow Insertion 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
Quartier de l’Elsau à Strasbourg : quand le sport muscle l’initiative des jeunes
Afin de favoriser l’insertion de jeunes du quartier de l’Elsau, le centre socioculturel et l’Eurométropole de Strasbourg ont encouragé leur initiative de construire une aire d’entraînement de street workout. En s’appuyant sur leur expertise d’usage, les acteurs locaux et les jeunes ont pensé ensemble le mobilier et les conditions de mise en œuvre du projet, tant et si bien que les agrès ainsi créés sont désormais commercialisés et mis en place dans plusieurs autres villes. Une action qui contribue à faire évoluer le regard des jeunes sur les professionnels et inversement, mais aussi à permettre au quartier jusqu’ici enclavé de rayonner dans la métropole. 

Cette action a été repérée et expertisée dans le cadre de l'action recherche « Villes et vivre ensemble – La gouvernance locale de la cohésion sociale », menée par l'Odas en partenariat avec le CGET.
0
>> Lire la fiche
 
Alternativ’hotel : une solution à l'urgence de l'hébergement
Afin mettre les familles déboutées du droit d’asile et hébergées dans le cadre de la protection de l’enfance en condition de trouver des solutions durables à leur situation, l’association Atelier Logement Solidaire (ALS) apporte une alternative à l’instabilité de l’hébergement d’urgence en hôtel. Conventionnée par le département et en partenariat avec de nombreuses associations locales, ALS loge les familles en appartement tout en leur proposant un accompagnement global, jusqu’à la régularisation de leur situation. Une solution moins chère que les nuitées hôtelières avec un meilleur impact social et économique.
0
>> Lire la fiche
 
ECTI : le bénévolat de compétences donne de l’estime aux séniors
Afin de mieux vivre leur passage à la retraite, de continuer à se sentir utile et d’apporter leurs expériences professionnelles et humaines, des retraités, anciens cadres ou artisans, se sont regroupés au sein d’une association, ECTI. Ils y mènent des missions ponctuelles de conseil ou d’accompagnement auprès de petites entreprises, de collectivités, de structures de formation, auxquels ils apportent bénévolement leur expertise, en complémentarité de l’activité des salariés. L’occasion de développer la transmission entre générations et de favoriser un autre regard sur les aînés. 
0
>> Lire la fiche
 
Adapemont, l’insertion « vachement » nature
Afin de contribuer au développement local de leur territoire rural très enclavé, des élus du Sud Jura ont constitué l’association Adapemont (Association pour le Développement et l’Animation de la Petite Montagne) en 1979. Largement portée par les habitants elle a pour objectifs de valoriser et animer le territoire et d’accompagner des salariés vers un emploi stable par des chantiers d’insertion. C’est dans ce cadre qu’a été développé un élevage conservatoire de vaches « Highland ». Cette activité permet notamment d’accueillir plus de femmes que les autres chantiers, de développer une activité économique respectueuse de l’environnement et, en contribuant à la gestion écologique des espaces, de favoriser un tourisme « vert ».
0
>> Lire la fiche
 
Avec SINGA, réfugiés et particuliers prennent le temps de se rencontrer au CALM
Afin de rompre l’isolement des personnes réfugiées et de favoriser leur intégration sociale et professionnelle, l’association SINGA développe, depuis juin 2015, le dispositif « Comme A La Maison » (CALM). Celui-ci permet à des personnes réfugiées d’être hébergées chez des particuliers volontaires pour une durée de trois à douze mois, le temps pour les premiers de consolider leur projet professionnel et de trouver un logement autonome. L’ambition de CALM dépasse cependant largement l’enjeu de l’accès au logement : en favorisant la rencontre et le partage entre citoyens de la société d’accueil et réfugiés par le biais d’une plateforme en ligne repérant les centres d’intérêt communs, l’association SINGA nourrit avant tout le goût de l’Autre et la création de liens. 
0
>> Lire la fiche
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>