Menu Contenu
Monique Fournier Laurent - « S’investir auprès des jeunes, c’est rester jeune ! »
Monique Fournier Laurent est la preuve que la retraite porte bien mal son nom. Depuis 10 ans, cette habitante de Creil ne cesse de militer pour une citoyenneté active au service de la collectivité. Des convictions dont elle s’est fait l’écho dans plusieurs ouvrages et qui motive son engagement auprès des jeunes, au sein du collectif GR21 et son implication dans sa ville. 
>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Quelle place pour les âgés ?
Comment promouvoir la participation sociale des personnes âgées ? C’est à cette question que s’efforce de répondre le dernier numéro de la revue de "Santé Publique France, La santé en action". Alors que l’on compte aujourd’hui en France 13 millions de personnes âgées de 65 ans, la publication lui consacre un dossier de 37 pages, auquel a contribué une vingtaine d’experts (médecins, sociologues, universitaires…). Cette approche transversale permet de préciser les définitions, définir les enjeux, dessiner des pistes d’actions, s’inspirer de nos voisins étrangers… L’occasion d’évoquer des sujets qui tiennent à cœur à Apriles, comme l’engagement bénévole des séniors ou encore leur participation à l’élaboration des politiques locales.
> Télécharger la révue
 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
Solid'Agri, une réponse économique à l'insertion des handicapés - 84
Pour aider les personnes handicapées à gagner en autonomie tout en s'insérant dans le milieu professionnel, et répondre à un besoin de main d''uvre agricole des exploitations de la région de Carpentras, des agriculteurs soutenus notamment par la MSA créent Solid'Agri : une association prestataire de services pour des exploitants agricoles employant un personnel handicapé.




>>Consulter l'article du Journal de l'action sociale
   

0
>> Lire la fiche
 
Handicap, une place dans (toute) la ville - 92
Pour favoriser l'accès aux loisirs, à la culture et au sport des personnes handicapées mentales et psychiques de tout âge, quel que soit leur degré de handicap, l'Association départementale des amis et parents des Personnes Handicapées Mentales des Hauts-de-Seine (Adapei 92) créé le service "Vie dans la Ville". Ce service doit permettre à des personnes handicapées d'accéder aux activités proposées par le milieu ordinaire (hors du cadre familial ou institutionnel), grâce à une collaboration avec les services municipaux et les associations.
0
>> Lire la fiche
 
Mobilisation générale autour des services à la personne - 79 - Pays de Gâtine
Afin de maintenir les populations sur le territoire en leur assurant bien-être et qualité de vie, le Pays de Gâtine décide de tirer profit des services à domicile, secteur en expansion. Avec onze de ses partenaires, ils se mobilisent dans une démarche collective de coordination et de qualification des services. Grâce au soutien du Fonds social européen (FSE) à travers son programme Equal, un vaste chantier d'expérimentations est mené sur trois ans (2005-2008) qui donne lieu à des coopérations étroites et durables pour un service global de qualité, entraînant des effets positifs en terme d'emploi.
>>Consulter l'article du Journal de l'action sociale          
0
>> Lire la fiche
 
A Valence, un référentiel "Vulnérabilité et maltraitance de l'adulte" qui rend fort - Drôme - 26
Pour pallier la difficulté de repérage d'une situation à risque ou de maltraitance des adultes vulnérables, à domicile ou en établissement, le Conseil général de la Drôme et de nombreux services concernés co-élaborent et diffusent un référentiel "Vulnérabilité et maltraitance de l'adulte", outil méthodologique à destination des professionnels et de toute personne qui en ont la charge. Il permet également de mieux évaluer la maltraitance, de lutter contre l'isolement des professionnels face à ce phénomène et de sensibiliser le grand public.
0
>> Lire la fiche
 
Une Maison d'accueil pour personnes agées marginalisées - Dijon - 21
La Maison d'accueil pour personnes agées marginalisées (Mapam) est créée en 1993 pour accueillir des personnes âgées valides se trouvant à la rue. Structure d'adaptation et de médiation dont l'appellation est unique en France, elle s'efforce de répondre aux besoins spécifiques d'un public en situation d'exclusion. Les professionnels de la structure exercent une prise en charge individualisée et complète proche des solutions de droit commun, et s'appuient sur un réseau de partenaires socio-médicaux.
0
>> Lire la fiche