Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Old’up présente sa collection
«Vieux et debout», «Les nouveaux vieux sont arrivés» : Deux titres qui claquent comme des slogans. Ils inaugurent la nouvelle collection des éditions In Press, «Old’Up – Inventer sa vieillesse». Dirigée par le Professeur Philippe Gutton et Marie-Françoise Fuchs, qui président à la destinée de l’association Old’up ; cette collection ambitionne quatre publications par an. Avec pour objectifs de construire une culture du « grand âge », d’aborder la question du vieillissement « autrement que sous l’angle anxiogène de santé publique » et de témoigner qu’à 80 ans passés la vie peut encore être vécue intensément.
En savoir plus

Vieux et debout
, de Paule Giron (ex journaliste Le Monde, l’Express, Elle…).
Les nouveaux vieux sont arrivés, de Frédérique Savona-Chignier, sociologue.
 
 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
Une maison d'accueil et d'insertion pour les plus petits comme pour les plus âgés - 83
Afin de répondre à une problématique de garde d'enfant des bénéficiaires de minima sociaux et d'isolement des personnes âgées, la Maison d'accueil multiservice de Toulon regroupe dans un même lieu une crèche, un accueil de jour pour les seniors et un espace d'activités, animés par des personnels en insertion. Le tout, dans une dynamique intergénérationnelle.
>>Consulter l'article du Journal de l'action sociale          
0
>> Lire la fiche
 
Maison Ages et Vie : un domicile pour l'autonomie au coeur du village - Montfaucon - 25
Afin de repousser le plus loin possible les limites du maintien à domicile, les maisons Ages et Vie accueillent tout à la fois des personnes âgées vivant en studio autonome et des auxiliaires de vie habitant en appartement avec conjoints et enfants.

>>Consulter l'article du Journal de l'action sociale        
0
>> Lire la fiche
 
Un Self Inter génération - 91
Dans une perspective de lutte contre l'isolement des personnes âgées de la commune, le service Athis-Mons retraité conventionne avec un établissement et service d'aide par le travail (ESAT) afin que celui-ci ouvre les portes de son restaurant-self aux Athégiens les plus anciens. Autour de ces déjeuners sont organisés des moments conviviaux animés par de jeunes retraités bénévoles, L'atelier des Guyards.
>>Consulter l'article du Journal de l'action sociale       
0
>> Lire la fiche
 
Colocation senior : Vivre ensemble construire sa vieillesse - 84
Afin de prévenir les risques liés à la solitude, plusieurs seniors décident de s'organiser pour partager une maison ou un appartement. Ce nouveau concept de collocation baptisé "Cocon3S" pour "Solidaire Senior Solos", a pour ambition de permettre à des aînés de toute la France, de se coopter pour louer ensemble sur le long terme des habitations spacieuses, en conjuguant nouveau projet de vie, convivialité, économie et solidarité.
0
>> Lire la fiche
 
Cluses met en place son propre schéma gérontologique - 74
Pour réfléchir ensemble au renouvellement des politiques publiques de soutien à l'autonomie, la ville de Cluses (18 340 hab.) en Haute-Savoie a mis en place son propre schéma gérontologique dans l'esprit de la réglementation dédiée aux schémas départementaux : analyse des besoins, prévision, coordination, évaluation. Issu d'une volonté politique forte, ce pilotage « au plus près de l'usager » vise à répondre à la diversité des demandes et à assurer une continuité entre les services en charge des personnes.
0
>> Lire la fiche