Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Appel à projet Parentalité
The Human Safety Net, la fondation du Groupe Generali, consacre un programme en faveur de l’accompagnement à la parentalité de familles très défavorisées. Dans ce cadre, un appel un projet a été lancé concernant des actions d’aide aux parents dans leur rôle éducatif, de renforcement du lien parents-enfants, de prévention de la pauvreté, avec comme objectif de redonner confiance aux familles dans leur responsabilité éducative. A l’issue de cet appel à projets, un jury sélectionnera une dizaine d’actions, qui se partageront une dotation de 300 000 euros. Les dossiers de candidature sont à retourner au plus tard pour le 15 janvier.
En savoir plus thehumansafetynet.org

>Télécharger le dossier de candidature
>Télécharger le réglement
>Télécharger le guide d'inscription
 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
A Bergerac, des Mamies solidaires avec les jeunes mères-24
Afin de rendre service aux jeunes mères du quartier qui connaissent des difficultés pour faire garder leurs enfants, de jeunes "mamies" assurent des permanences bénévoles au centre social municipal. En échange, les mamans s'engagent à rendre de menus services aux personnes agées. Un mode de garde d'enfants solidaire et créatif qui renforce le lien et la solidarité entre les habitants, et qui facilite les démarches d'insertion sociale et professionnelle des mères.
0
>> Lire la fiche
 
Sur le Millevaches, des Bavard'âge pour créer du lien - 19
Pour tisser et maintenir des liens afin d'aider à bien vieillir, favoriser les relations intergénérationnelless et la qualité de la vie, un réseau d'une quinzaine de bénévoles rend visite aux habitants qui se sentent isolés sur le Plateau des Millevaches (Corrèze).
0
>> Lire la fiche
 
PRISMA, un modèle de prise en charge intégrée du grand âge - 68/91/75
Pour répondre de manière continue aux besoins des personnes âgées en situation de dépendance d'un territoire et résoudre en particulier le problème de fragmentation du système de soins et de services en France, le Projet et Recherches sur l'Intégration des Services pour le Maintien à l'Autonomie (PRISMA) est une nouvelle méthode d'organisation visant à favoriser la coordination de tous les partenaires (médicaux, socio-sanitaires, hospitaliers, hébergement, pharmacies, services infirmiers et aide à domicile, réadaptation, etc.), autour de la personne. Une expérimentation menée sur un panel de sites contrastés, très urbain (Paris 20ème), urbain (Mulhouse), et rural (Sud d'Étampes, 91).
0
>> Lire la fiche
 
Au coeur du village, le béguinage de la ferme Rouzé - 59
Afin de permettre aux personnes âgées dépendantes de rester au village tout en bénéficiant d'une prise en charge de qualité, la municipalité de Willems, en partenariat avec l'Association d'aide à domicile en activités regroupées (Adar-Roubaix) et une société HLM, a créé en plein centre ville une structure originale. Le béguinage de la ferme de Rouzé, ancien bâtiment agricole totalement réaménagé donnant sur la place de l'église, accueille une quinzaine de personnes âgées, mais également des jeunes couples en primo-installation. Avec la présence d'une maîtresse de maison et d'agents d'accompagnement, cette petite unité de vie au statut de Domicile collectif pour personnes âgées dépendantes favorise la mobilité, l'accessibilité, et l'intégration de ces personnes à la vie de la cité.
>>Consulter l'article du Journal de l'action sociale           

0
>> Lire la fiche
 
A Nantes, les Aidants ont leur maison - 44
Pour répondre à un besoin de cohérence des actions d'information, de soutien et de formation des aidants bénévoles et professionnels en charge des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, la ville de Nantes créé la Maison des Aidants. Cette nouvelle structure permet de centraliser l'ensemble des initiatives du territoire. Lieu-ressource, centre d'information, de formation, de concertation et de coordination sur la maladie d'Alzheimer et l'accompagnement des aidants familiaux, la Maison des Aidants à vocation à devenir un véritable pôle à dimension départementale pour les échanges d'expériences et la recherche de solutions nouvelles dans ce domaine.
0
>> Lire la fiche