Menu Contenu
Michel Vielle : "Donner une place aux habitants a toujours été mon obsession"
A l'occasion des reflexions qui naissent autour du mouvement des gilets jaunes et de la place du citoyen dans la vie démocratique, nous avons souhaité re-publier l'entretien de Michel Vielle datant de 2009. Disparu en 2010, ce géographe rural de formation, était venu au Développement social local (DSL) par sa passion nourrie pour "les territoires vécus, parcourus et repérés par les habitants". Devenu consultant, il a accompagné ses dix dernières années élus, professionnels et habitants dans les démarches de coopération et de co-construction de leur projet de développement. Une façon de donner corps et vie à la démocratie participative. Un grand professionnel, militant de la parole donnée aux citoyens, dont les constats et propositions n'ont rien perdu de leur actualité 10 ans aprés.


>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Ouvrage : Vous avez dit développement local ?
Fruit d’un travail collectif et coopératif initié par l’Unadel (Union Nationale des Acteurs du Développement Local) ce livre revient sur « l’histoire et les fondements du développement local racontés par les militants qui les ont construits ». Ecrit en collaboration avec cinquante acteurs-militants, sous la direction de Georges Gontcharoff, il interroge le « pouvoir d’agir de l’initiative individuelle et collective des citoyens et d’élus créatifs» et vise étudiants, investigateurs ou curieux intéressés par la capacité des pairs à s’engager et chercher la transformation globale par l’action locale. Avec une attention particulière portée sur l’historique de la réforme territoriale en France et ses enjeux, ce texte prétend ainsi nous offrir une analyse de l’ingénierie de la coopération rapporté par ses promoteurs. Plus d’information 
 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
A paris, la culture en CASCAD... - 75
Pour favoriser l'égalité d'accès aux loisirs et à la culture des personnes en perte d'autonomie, le Centre national de ressources pour l'accessibilité aux loisirs et à la culture (Cemaforre), s'investit depuis plus de vingt ans dans la construction de politiques culturelles inclusives. Le centre conçoit et entreprend nombre de démarches pour impulser, susciter ou renforcer des démarches de coopération entre les acteurs politiques, culturels, sociaux et médico-sociaux des territoires : la nature de ces projets varie selon les besoins locaux et la force des partenariats, mais ils visent tous un même objectif : favoriser l'accessibilité culturelle. Parmi les nombreuses actions soutenues par Cemaforre en île de France et Région Centre, la Cellule d'Assistance et de Services Culturels à Domicile (Cascad) de Paris est un dispositif d'action territorial qui innove en créant des ponts entre la culture et le social.
0
>> Lire la fiche
 
Les aînés bisontins, citoyens actifs - 25
Pour réinventer le lien entre les générations dans la ville, Besançon créé «la coordination Jeunesse & Inter-âges». Cette coordination réunit au sein d'un service commun les politiques jeunesse et gérontologiques. Au service du Vivre-ensemble, cette nouvelle forme de gouvernance permet d'attirer plus facilement l'attention des élus, les incitant à repenser, avec les habitants, les différentes manières de concevoir et de soutenir la solidarité entre générations.
0
>> Lire la fiche
 
Les Pyrénées-atlantiques mobilisés contre la maltraitance - 64
Afin de prévenir les phénomènes de maltraitance dans les institutions relevant de sa compétence, le Conseil général des Pyrénées-atlantiques met en place depuis 2006 une politique volontariste en direction des professionnels en contact avec les populations les plus fragiles. Outre l'accent mis sur la question de la maltraitance institutionnelle dans la rédaction des trois derniers schémas départementaux, le CG organise chaque année un colloque sur le sujet. Le Département s'est également doté d'un référentiel spécifique en partenariat avec la DDCS (ex-DDASS) et la PJJ. Il a également entrepris, via un poste dédié, une évaluation des établissements accueillant des publics vulnérables qui relèvent de sa compétence.
0
>> Lire la fiche
 
Respa, trois Clics unis pour le maintien à domicile - 44/85
Pour simplifier le suivi et l'accompagnement des personnes âgées dépendantes, qui souhaitent continuer ou retourner vivre à domicile après une hospitalisation, dans des conditions sanitaires, sociales et médico-sociales optimales, trois Centres locaux d'information et de coordination gérontologique (Clic) des cantons de Machecoul, Challans et Saint-Gilles-Croix-de-Vie (soit 52 communes), portent un réseau de santé. Ils construisent ainsi une coordination souple et réactive adaptée à l'évolution des besoins des personnes sur l'ensemble de leurs territoires. Le Respa permet d'éviter les examens redondants, et participe à prévenir une éventuelle aggravation de la dépendance.
0
>> Lire la fiche
 
A Bergerac, des Mamies solidaires avec les jeunes mères-24
Afin de rendre service aux jeunes mères du quartier qui connaissent des difficultés pour faire garder leurs enfants, de jeunes "mamies" assurent des permanences bénévoles au centre social municipal. En échange, les mamans s'engagent à rendre de menus services aux personnes agées. Un mode de garde d'enfants solidaire et créatif qui renforce le lien et la solidarité entre les habitants, et qui facilite les démarches d'insertion sociale et professionnelle des mères.
0
>> Lire la fiche