Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
L’enfance de l’art
Les musées aussi mise sur l’intergénérationnel. Le Louvre Lens a lancé il y a quelques mois des ateliers baptisés « l’art d’être grand-parents ». Un samedi par mois pendant deux heures, les médiateurs du musée offrent gratuitement aux grands parents conseils et astuces pour éveiller la curiosité et la créativité des plus jeunes. Ils répondent à des questions très concrètes sur quelles œuvres choisir, comment capter l’attention des enfants ou comment évoquer la nudité ? Ils proposent également des activités pour prolonger ce temps de découverte. De quoi faire d’une visite au musée un beau moment de complicité intergénérationnelle.
En savoir plus
 
 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
Des relayeurs pour Alzheimer - 63
Afin de soulager les aidants qui prennent soin de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou de maladies apparentées, l'association Aide et Répit du Puy de Dôme expérimente depuis un an, sur le modèle québécois et belge, une service visant à proposer aux aidants familiaux, un accompagnement à domicile 24 h/24 par des professionnels formés. Une formule de répit à domicile unique en France, permettant de rapprocher judicieusement les questions d'insertion professionnelle et d'accompagnement des malades.
0
>> Lire la fiche
 
A paris, la culture en CASCAD... - 75
Pour favoriser l'égalité d'accès aux loisirs et à la culture des personnes en perte d'autonomie, le Centre national de ressources pour l'accessibilité aux loisirs et à la culture (Cemaforre), s'investit depuis plus de vingt ans dans la construction de politiques culturelles inclusives. Le centre conçoit et entreprend nombre de démarches pour impulser, susciter ou renforcer des démarches de coopération entre les acteurs politiques, culturels, sociaux et médico-sociaux des territoires : la nature de ces projets varie selon les besoins locaux et la force des partenariats, mais ils visent tous un même objectif : favoriser l'accessibilité culturelle. Parmi les nombreuses actions soutenues par Cemaforre en île de France et Région Centre, la Cellule d'Assistance et de Services Culturels à Domicile (Cascad) de Paris est un dispositif d'action territorial qui innove en créant des ponts entre la culture et le social.
0
>> Lire la fiche
 
Les aînés bisontins, citoyens actifs - 25
Pour réinventer le lien entre les générations dans la ville, Besançon créé «la coordination Jeunesse & Inter-âges». Cette coordination réunit au sein d'un service commun les politiques jeunesse et gérontologiques. Au service du Vivre-ensemble, cette nouvelle forme de gouvernance permet d'attirer plus facilement l'attention des élus, les incitant à repenser, avec les habitants, les différentes manières de concevoir et de soutenir la solidarité entre générations.
0
>> Lire la fiche
 
Les Pyrénées-atlantiques mobilisés contre la maltraitance - 64
Afin de prévenir les phénomènes de maltraitance dans les institutions relevant de sa compétence, le Conseil général des Pyrénées-atlantiques met en place depuis 2006 une politique volontariste en direction des professionnels en contact avec les populations les plus fragiles. Outre l'accent mis sur la question de la maltraitance institutionnelle dans la rédaction des trois derniers schémas départementaux, le CG organise chaque année un colloque sur le sujet. Le Département s'est également doté d'un référentiel spécifique en partenariat avec la DDCS (ex-DDASS) et la PJJ. Il a également entrepris, via un poste dédié, une évaluation des établissements accueillant des publics vulnérables qui relèvent de sa compétence.
>>Consulter l'article du Journal de l'action sociale     


0
>> Lire la fiche
 
Respa, trois Clics unis pour le maintien à domicile - 44/85
Pour simplifier le suivi et l'accompagnement des personnes âgées dépendantes, qui souhaitent continuer ou retourner vivre à domicile après une hospitalisation, dans des conditions sanitaires, sociales et médico-sociales optimales, trois Centres locaux d'information et de coordination gérontologique (Clic) des cantons de Machecoul, Challans et Saint-Gilles-Croix-de-Vie (soit 52 communes), portent un réseau de santé. Ils construisent ainsi une coordination souple et réactive adaptée à l'évolution des besoins des personnes sur l'ensemble de leurs territoires. Le Respa permet d'éviter les examens redondants, et participe à prévenir une éventuelle aggravation de la dépendance.
0
>> Lire la fiche