Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Old’up présente sa collection
«Vieux et debout», «Les nouveaux vieux sont arrivés» : Deux titres qui claquent comme des slogans. Ils inaugurent la nouvelle collection des éditions In Press, «Old’Up – Inventer sa vieillesse». Dirigée par le Professeur Philippe Gutton et Marie-Françoise Fuchs, qui président à la destinée de l’association Old’up ; cette collection ambitionne quatre publications par an. Avec pour objectifs de construire une culture du « grand âge », d’aborder la question du vieillissement « autrement que sous l’angle anxiogène de santé publique » et de témoigner qu’à 80 ans passés la vie peut encore être vécue intensément.
En savoir plus

Vieux et debout
, de Paule Giron (ex journaliste Le Monde, l’Express, Elle…).
Les nouveaux vieux sont arrivés, de Frédérique Savona-Chignier, sociologue.
 
 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
Autisme Espoir Vers l'Ecole : accompagner des enfants autistes vers une vie sociale et scolaire ordinaires
Pour permettre à des enfants autistes âgés de 0 à 18 ans d'accéder à une vie sociale et scolaire aussi normale que possible, l'Association Autisme Espoir vers l'Ecole (AEVE) promeut la méthode développementale des 3i (stimulation Individuelle, Intensive, Interactive). Fondée sur le jeu, l'affection et l'enthousiasme, celle-ci stimule les capacités à la communication à travers un accompagnement intense par une équipe de bénévoles assurant 40 heures de présence hebdomadaire auprès de l'enfant suivi dans un lieu pérenne et sécurisant.
0
>> Lire la fiche
 
Handicap moteur : devenir acteur de sa vie avec l'Institut du MAI - 37
Afin de ne pas condamner les personnes souffrant d'un handicap moteur à passer leur vie en foyer ou au domicile parental, l'Institut du MAI leur propose des formations à l'autonomie et à l'insertion sociale. Personnalisées selon leur handicap, ces dernières, d'une durée moyenne de quatre ans, ont pour but de leur permettre de prétendre à une vie autonome. D'abord en résidence collective, puis en appartement dans la ville de Chinon, les résidents sont accompagnés pas à pas vers un objectif : l'accès à un logement indépendant et équipé, dans la ville de leur choix. Une structure unique en France, au statut de foyer d'accueil médicalisé, financée par l'Agence régionale de santé et le Conseil général d'Indre-et-Loire.

0
>> Lire la fiche
 
Avec l'Embarcadère vers la gastronomie solidaire - 21

Afin d'accueillir dans les meilleures conditions possibles les personnes souffrant de troubles psychiques pendant le temps particulier du repas, mais aussi de leur offrir à eux, comme à tous les citoyens, un espace associatif, culturel et ludique au coeur de la cité, l'association Icare La Bergerie a ouvert l'Embarcadère, un café restaurant solidaire. Une équipe de professionnels de la restauration et de travailleurs sociaux y servent des plats maisons concoctés avec des produits issus de l'agriculture biologique locale et accueillent avec écoute et empathie tous les clients. Fort d'un réseau partenarial particulièrement dense, le lieu est investi tout au long de l'année.
>>Consulter l'article du Journal de l'action sociale
     

0
>> Lire la fiche
 
Contrat social de la ville de Saint-Flour : de l'action sociale au développement durable - 15

En 2008, la municipalité de Saint-Flour décide d'impulser un projet de territoire sur la commune, structuré autour du lien social et de la solidarité. A cette fin, elle organise une large démarche de concertation avec l'ensemble des acteurs de l'action sociale qui aboutit à la définition d'un contrat social sur trois ans, autour de cinq priorités. Une quinzaine d'actions opérationnelles sont alors arrêtées, plusieurs s'inscrivant dans une logique de développement durable, c'est-à-dire « économiquement viable, socialement équitable et écologique ». Conduit à l'échelle de la commune, ce contrat social, dont la démarche fortement participative est celle du développement durable, devrait irriguer l'axe solidarité de l'agenda 21, actuellement en cours de définition au sein de la communauté de commune du Pays de Saint-flour.

0
>> Lire la fiche
 
Passeurs de mémoire : « échange lien social contre souvenirs » - 62
Afin de réduire l'isolement des personnes âgées et de valoriser leur expérience de vie, des jeunes volontaires en service civique au sein de l'association Unis Cité, vont à la rencontre, un peu partout en France, de leurs aînés, accueillis en établissements ou vivant encore à domicile. Ils collectent leurs souvenirs et les mettent en ligne sur un site dédié, constituant ainsi une bibliothèque virtuelle de la mémoire des anciens, support à de nombreux échanges.
0
>> Lire la fiche