Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Old’up présente sa collection
«Vieux et debout», «Les nouveaux vieux sont arrivés» : Deux titres qui claquent comme des slogans. Ils inaugurent la nouvelle collection des éditions In Press, «Old’Up – Inventer sa vieillesse». Dirigée par le Professeur Philippe Gutton et Marie-Françoise Fuchs, qui président à la destinée de l’association Old’up ; cette collection ambitionne quatre publications par an. Avec pour objectifs de construire une culture du « grand âge », d’aborder la question du vieillissement « autrement que sous l’angle anxiogène de santé publique » et de témoigner qu’à 80 ans passés la vie peut encore être vécue intensément.
En savoir plus

Vieux et debout
, de Paule Giron (ex journaliste Le Monde, l’Express, Elle…).
Les nouveaux vieux sont arrivés, de Frédérique Savona-Chignier, sociologue.
 
 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
LAPE Capucine, pour les parents en situation de handicap mental ou psychique - 68
Afin d'aider les parents en situation de handicap psychique et/ou de déficience intellectuelle, dans une perspective d'aide mais aussi de prévention et de protection des enfants, le Lieu d'Accueil Parents Enfants Capucine (LAPE) à Mulhouse reçoit les familles ' sur le mode de la maison verte de Françoise Dolto ' et les accompagne dans le difficile apprentissage de la parentalité.

>>Consulter l'article du Journal de l'action sociale rédigé par Apriles 
0
>> Lire la fiche
 
L'assurance vieillesse et les centre sociaux ensemble pour la prévention de la perte d'Autonomie. Un exemple: le Poitou-Charentes
Afin de mettre en 'uvre sur les territoires un accompagnement adapté aux problématiques de la population retraitée, l'Assurance vieillesse et la fédération des centres sociaux et socioculturels de France ont signé une convention nationale qui vise à mieux coordonner leurs politiques et à croiser leurs pratiques au local. Dans cette perspective plusieurs conventions sont signées entre les caisses régionales et les fédérations locales des centres sociaux. En Poitou-Charente, une expérimentation de trois ans sur quatre sites pilotes donne lieu, à travers une démarche globale, à la mise en oeuvre de nombreuses actions en faveur de la prévention de la perte d'autonomie...
0
>> Lire la fiche
 
Résol'Handicap : un réseau social bien réel - 69
En 2011, alors que la délégation APF du Rhône se trouve confrontée, au travers du parcours de ses membres, à des situations de fort isolement social et à leurs difficultés pour définir un projet de vie, elle décide d'encourager l'inclusion de la personne handicapée dans son quartier par la création d'un réseau de solidarités de proximité. Résol'Handicap réunit personnes handicapées et bénévoles valides, dans une démarche d'entraide et d'apports réciproques : aux bénévoles de soutenir la personne handicapée dans la découverte de son environnement proche, de lui faciliter les premiers contacts avec les réseaux existants de voisinages, associatifs et institutionnels, pour qu'elle puisse s'inscrire dans la vie du quartier, s'y impliquer et devenir acteur de son projet de vie.

0
>> Lire la fiche
 
Bibliothèque des livres vivants : quand les malades psychiques se livrent - 54
Afin de lutter contre les nombreux préjugés, alimentés par des faits divers médiatiques, qui entourent la maladie mentale, l'association Espoir 54, qui soutient et accompagne des personnes en situation de handicap psychique sur le territoire lorrain, a adapté et développé un outil de sensibilisation à la maladie psychique et à ses conséquences pour ceux qui en souffrent auprès du grand public : la bibliothèque des livres vivants. Une bibliothèque presque comme les autres, où les lecteurs viennent emprunter un livre pour une durée limitée, sauf qu'ici, le livre est une personne concernée par une des formes de la maladie, qui va raconter son parcours de vie, répondre aux questions de son lecteur et apprendre également de ses interrogations. Dans le dialogue qui s'instaure, non seulement les « livres » prennent la parole, mais le regard des « lecteurs » évolue lui aussi.
0
>> Lire la fiche
 
Clubhouse : tout sauf une maison « de fous » ! - 75
Afin de rompre l'isolement des personnes fragilisées par les effets des troubles mentaux (schizophrénie, troubles maniaco-dépressifs, troubles bipolaires') le clubhouse est un lieu de vie de jour qui favorise la reprise d'une place active dans la société. Chaînon manquant entre le suivi médical et la vie autonome, le clubhouse s'appuie sur un socle de valeurs et d'actions fortes : le refus d'une relation aidants/aidés, en faisant de chaque « membre » un acteur à part entière de l'activité de la structure, investi à hauteur de ses capacités et de son envie, et dont les compétences sont mobilisées au service de chacun des autres membres, comme pair/aidant ; mais aussi une réinsertion sociale par le travail, en accompagnant les membres qui le souhaitent vers un emploi en milieu ordinaire, à travers un dispositif original d' « emplois de transition ».

>>Ecouter le reportage de France Info


0
>> Lire la fiche