Menu Contenu
Michel Vielle : "Donner une place aux habitants a toujours été mon obsession"
A l'occasion des réflexions qui naissent autour du mouvement des gilets jaunes et de la place du citoyen dans la vie démocratique, nous avons souhaité re-publier l'entretien de Michel Vielle datant de 2009. Disparu en 2010, ce géographe rural de formation, était venu au Développement social local (DSL) par sa passion nourrie pour "les territoires vécus, parcourus et repérés par les habitants". Devenu consultant, il a accompagné pendant dix années élus, professionnels et habitants dans les démarches de coopération et de co-construction de leur projet de développement. Une façon de donner corps et vie à la démocratie participative. Un grand professionnel, militant de la parole donnée aux citoyens, dont les constats et propositions n'ont rien perdu de leur actualité 10 ans après.


>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Ouvrage : Vous avez dit développement local ?
Fruit d’un travail collectif et coopératif initié par l’Unadel (Union Nationale des Acteurs du Développement Local) ce livre revient sur « l’histoire et les fondements du développement local racontés par les militants qui les ont construits ». Ecrit en collaboration avec cinquante acteurs-militants, sous la direction de Georges Gontcharoff, il interroge le « pouvoir d’agir de l’initiative individuelle et collective des citoyens et d’élus créatifs» et vise étudiants, investigateurs ou curieux intéressés par la capacité des pairs à s’engager et chercher la transformation globale par l’action locale. Avec une attention particulière portée sur l’historique de la réforme territoriale en France et ses enjeux, ce texte prétend ainsi nous offrir une analyse de l’ingénierie de la coopération rapportée par ses promoteurs. Plus d’information 
 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
Logement pour les seniors : le béguinage pour mieux vieillir ensemble - 59
Afin de rompre leur isolement, le béguinage de « la Fermette aux Bleuets », chainon manquant entre le domicile et la maison de retraite, offre aux personnes âgées autonomes la possibilité de vivre ensemble, au c'ur de leur village. Une forme d'habitat regroupé, ouverte sur l'extérieur, qui fait la part belle au vivre-ensemble et à l'intergénérationnel.


0
>> Lire la fiche
 
La Maison d'accueil spécialisée les Accacias : un rapprochement entre secteurs sanitaire et médico-social au service des usagers - 83
Afin d'éviter aux personnes handicapées avec troubles psychiques de résider en hôpital psychiatrique alors qu'elles ne relèvent pas de ses services, l'Adapei du Var et le Centre hospitalier Henri Guérin ont ouvert une Maison d'accueil spécialisée (MAS). Fruit d'une collaboration inédite entre sanitaire et médico-social, cet établissement géré par l'Adapei, contrairement à d'autres MAS qui sont intégrées aux services des hôpitaux psychiatriques, permet de proposer un accompagnement plus adapté aux besoins des personnes accueillies, de mutualiser les ressources et de mieux gérer les coûts.
0
>> Lire la fiche
 
Le Kanata : un « village » où il fait bon vieillir - 35
Pour répondre à la demande de personnes âgées, ou de leur famille, vivant dans des logements inadaptés à la perte d'autonomie ou isolés, la commune de Liffré, via le Centre communal d'action sociale (CCAS), a acquis 11 logements évolutifs dans un programme immobilier privé en c'ur de village. A l'issue d'un processus de co-construction avec les personnes concernées qui ont fait connaître leur désir de mixité sociale et générationnelle, la commune y a également implanté des logements tous publics, une salle d'animation, ouverte aux associations et à l'ensemble des habitants de la commune, ainsi qu'une crèche gérée par le Centre intercommunal d'action sociale (CIAS) et qui associe les personnes âgées résidentes à ses animations. Les résidents ont ainsi retrouvé une implication citoyenne en s'engageant dans la vie associative, retissé du lien social et gagné en autonomie.
0
>> Lire la fiche
 
Soutien aux aidants, la MSA au plus près des territoires. L'exemple du Nord-Pas-de-Calais.
En France, quatre millions de personnes (source Association française des aidants) accompagnent quotidiennement un proche en perte d'autonomie ou dépendant, sans avoir réellement conscience du poids de cet engagement et du besoin d'être elles-mêmes accompagnées pour y faire face dans la durée. Conscient du rôle essentiel de ces aidants, en particulier dans le milieu rural, la Caisse Centrale de la Mutualité Sociale Agricole (CCMSA) a souhaité les accompagner davantage et mieux articuler les réponses, en fonction de leurs besoins et des ressources de leurs territoires de vie. Elle a donc impulsé, depuis 2008, auprès de ses caisses locales, la signature de contrats d'action locaux de soutien aux aidants familiaux. Véritable démarche de développement social, s'appuyant sur la parole des bénéficiaires et la mobilisation des partenaires locaux, ces contrats ont permis la mise en 'uvre d'actions concrètes adaptées (du groupe de parole à des activités de répit), aux besoins identifiés.


>>Lire l'article du BIMSA sur le sujet.
0
>> Lire la fiche
 
LAPE Capucine, pour les parents en situation de handicap mental ou psychique - 68
Afin d'aider les parents en situation de handicap psychique et/ou de déficience intellectuelle, dans une perspective d'aide mais aussi de prévention et de protection des enfants, le Lieu d'Accueil Parents Enfants Capucine (LAPE) à Mulhouse reçoit les familles ' sur le mode de la maison verte de Françoise Dolto ' et les accompagne dans le difficile apprentissage de la parentalité.

0
>> Lire la fiche