Menu Contenu
Michel Vielle : "Donner une place aux habitants a toujours été mon obsession"
A l'occasion des reflexions qui naissent autour du mouvement des gilets jaunes et de la place du citoyen dans la vie démocratique, nous avons souhaité re-publier l'entretien de Michel Vielle datant de 2009. Disparu en 2010, ce géographe rural de formation, était venu au Développement social local (DSL) par sa passion nourrie pour "les territoires vécus, parcourus et repérés par les habitants". Devenu consultant, il a accompagné ses dix dernières années élus, professionnels et habitants dans les démarches de coopération et de co-construction de leur projet de développement. Une façon de donner corps et vie à la démocratie participative. Un grand professionnel, militant de la parole donnée aux citoyens, dont les constats et propositions n'ont rien perdu de leur actualité 10 ans aprés.


>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Quelle place pour les âgés ?
Comment promouvoir la participation sociale des personnes âgées ? C’est à cette question que s’efforce de répondre le dernier numéro de la revue de "Santé Publique France, La santé en action". Alors que l’on compte aujourd’hui en France 13 millions de personnes âgées de 65 ans, la publication lui consacre un dossier de 37 pages, auquel a contribué une vingtaine d’experts (médecins, sociologues, universitaires…). Cette approche transversale permet de préciser les définitions, définir les enjeux, dessiner des pistes d’actions, s’inspirer de nos voisins étrangers… L’occasion d’évoquer des sujets qui tiennent à cœur à Apriles, comme l’engagement bénévole des séniors ou encore leur participation à l’élaboration des politiques locales.
> Télécharger la révue
 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
Quartiers solidaires : des séniors au cœur d’une dynamique communautaire
En Suisse, dans le canton de Vaud, afin d’améliorer l’intégration des aînés dans leur quartier, leur ville ou leur village et la qualité de vie de tous les habitants, l’association d’utilité publique Pro Senectute Vaud encourage les plus âgés à devenir à la fois auteurs et acteurs de la vie et de l’animation de la cité. A Ecublens, comme dans 24 autres quartiers ou communes du Canton de Vaud, les personnes âgées, accompagnées par les professionnels de l’Unité « Travail social communautaire » de Pro Senectute Vaud, ont identifié des besoins et construit les solutions pour y répondre. Ils ont développé, avec le soutien des acteurs locaux, des activités qu’ils gèrent, auxquelles ils participent et associent l’ensemble des habitants. Baptisée « Quartiers Solidaires », la démarche renforce durablement le lien social, valorise les personnes âgées et créée une véritable dynamique sur le territoire où elle est mise en place, bien au-delà du public initialement ciblé.
0
>> Lire la fiche
 
En Touraine la Marpa fait école
Afin de répondre à l’isolement d’un nombre important de personnes âgées sur le Canton d’Amboise et à une scolarisation en hausse au sein du Regroupement pédagogique intercommunal, la commune rurale de Souvigny-de-Touraine, en partenariat avec plusieurs acteurs locaux (Mutualité Sociale Agricole Berry-Touraine, Val Touraine Habitat, Etat, Région, Département) a fait le choix d’implanter pour la première fois en France une structure originale : une MARPA-école. Cet établissement, appelé « Les 2 aires », réunit sur un même site une Maison d’Accueil Rurale pour Personnes âgées (MARPA), petite unité de vie destinée à des personnes encore autonomes, une école primaire et des espaces collectifs ou de services ouverts à l’ensemble des habitants du village. Les vingt-quatre résidents, prévues à terme au sein de la MARPA sont amenés à partager des temps de vie avec les enfants scolarisés (repas, activités pédagogiques), afin d’impulser une dynamique intergénérationnelle, inscrite dans un projet social développé conjointement par l’ensemble des partenaires : « Bien grandir, bien vieillir ».  
0
>> Lire la fiche
 
Des seniors guident les jeunes sur la route du permis
Afin de permettre à de jeunes futurs conducteurs inscrits en auto-école d’accumuler des heures d’expérience au volant, la Mission locale du Pays de Cornouaille organise leur parrainage par des seniors ayant de longues années de conduite derrière eux. Fondée sur le volontariat, cette opération s’inscrit dans la démarche d’insertion de la mission locale, le permis étant indispensable à ces jeunes pour trouver un travail sur le marché local. Pour les parrains, qui bénéficient d’une formation préalable par l’auto-école sociale « Roulez-Jeunesse », cet accompagnement favorise également une plus grande attention à leur propre conduite. C’est également l’occasion de créer des liens et solidarités entre générations.
0
>> Lire la fiche
 
Part’âges Villages : quand « faire ensemble » tisse du lien entre les générations
Afin de maintenir la cohésion sociale sur un territoire qui connaît des évolutions démographiques liées à l’arrivée de nouvelles populations, le centre social du canton de Courçon (Espace Mosaïque) crée en 2007, autour d’un petit groupe de bénévoles, les rencontres Part’âges Villages. Le principe : familles et seniors bénévoles se rencontrent le temps d’une journée autour d’ateliers ludiques animés par les bénévoles selon les envies et les compétences de chacun. Une agente de développement - référente famille de l’Espace Mosaïque coordonne les réunions de préparation entre bénévoles, garantit la pérennité financière du dispositif et soutient les bénévoles dans la mise en place des animations. En faisant le lien entre les écoles, les habitants, les EHPAD et d’autres associations du territoire, Part’âges Village a progressivement fait de l’intergénérationnel un pari réussi pour développer le vivre-ensemble et l’entraide entre les habitants.
0
>> Lire la fiche
 
Lecture citoyenne met en synergie les acteurs du territoire
Afin de renforcer l’efficience des actions portées par plusieurs acteurs autour de la lecture et de créer entre eux une synergie sur le territoire, la DDCSPP de la Haute-Vienne a initiée le projet « Lecture citoyenne ». Destinée dans un premier temps aux enfants primo arrivants et à ceux rencontrant des difficultés d’apprentissage scolaire, « Lecture citoyenne » s’efforce de développer leur goût de la lecture et d’éveiller leur citoyenneté. A cette fin, elle se déroule en dehors du temps scolaire, au sein des accueils de loisirs implantés sur des quartiers prioritaires ou en zones rurales et s’appuie sur les expertises développées par le « Prix Chronos » et l’association « Lire et faire lire ». Chaque structure volontaire construit son propre projet, en associant diverses activités et partenaires à la découverte des livres de la sélection Chronos, lors de temps de lecture partagé avec les bénévoles de « Lire et faire lire », puis à travers la participation au vote désignant les lauréats du prix. La DDCSPP apporte un soutien méthodologique et logistique, permettant aux porteurs de projets de partager leurs expériences et les capitaliser. 
0
>> Lire la fiche