Menu Contenu
Michel Vielle : "Donner une place aux habitants a toujours été mon obsession"
A l'occasion des réflexions qui naissent autour du mouvement des gilets jaunes et de la place du citoyen dans la vie démocratique, nous avons souhaité re-publier l'entretien de Michel Vielle datant de 2009. Disparu en 2010, ce géographe rural de formation, était venu au Développement social local (DSL) par sa passion nourrie pour "les territoires vécus, parcourus et repérés par les habitants". Devenu consultant, il a accompagné pendant dix années élus, professionnels et habitants dans les démarches de coopération et de co-construction de leur projet de développement. Une façon de donner corps et vie à la démocratie participative. Un grand professionnel, militant de la parole donnée aux citoyens, dont les constats et propositions n'ont rien perdu de leur actualité 10 ans après.


>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Le Reflet s’illustre
Il y a quelques mois, Apriles consacrait une fiche au Restaurant le Reflet, à Nantes. Un restaurant extraordinaire puisque cette entreprise ordinaire a relevé le défi d’intégrer dans son équipe six personnes porteuses d’une trisomie 21. Aujourd’hui cette belle aventure fait l’objet d’un livre. Joliment illustré, cet ouvrage a pour vocation de partager à grande échelle le savoir-faire de l’association Trinôme 44, qui a porté le projet, et de diffuser le plus largement possible cette expérience afin d’inciter un plus grand nombre d’employeurs à embaucher des personnes porteuses de handicap. D’autres initiatives similaires ont d’ailleurs vu le jour à Nîmes ou encore à Rennes et Paris avec les cafés Joyeux. Prix 20 euros à commander sur http://projet-lereflet.fr/ notre-livre/ 
 
Accueil arrow Recherchez une action arrow Vie des territoires 
Abonnez-vous aux dernières actions de cette catégorie
La politique culturelle au service du développement social - 69 - Lyon
Pour favoriser l'accès à la culture pour tous, y compris les personnes les plus fragiles et les habitants des quartiers en difficulté, le Maire de Lyon décide de créer, en partenariat avec la région et l'Etat une Mission de Coopération Culturelle. Via l'organisation d'un réseau large d'acteurs (grandes institutions culturelles, acteurs sociaux, acteurs culturels de quartier, artistes), cette organisation inter-services situe sa mission à l'interface de la culture et du social, du thématique et du territorial, pour faire converger de multiples compétences autour d'objectifs partagés.
0
>> Lire la fiche
 
Convention de coopération entre le Conseil général du Nord et la ville de Tourcoing - 59
Le Conseil général du Nord et la Ville de Tourcoing, rejoints ensuite par la Caf, posent les bases d'une gouvernance partagée en matière d'action sociale, au bénéfice des usagers et des habitants. A la suite d'un  long processus d'observation partagée, une convention fixe les objectifs et les principes de la coopération et fournit ainsi un cadre structurant pour la mise en oeuvre d'actions partenariales diverses et nombreuses sur l'ensemble du territoire communal.
0
>> Lire la fiche
 
Des habitants participent à la création d'un espace jeux - Caen - 14
Afin de lutter contre la violence dans un quartier d'habitat social, des habitants s'unissent avec la ville et des bailleurs sociaux pour concevoir le réaménagement d'un espace urbain "délaissé" en espace de jeux. Enfants et parents participent à la création d'un décor au sol en mosaïque.
0
>> Lire la fiche
 
"Chorale solidaire" réunissant travailleurs sociaux et bénéficiaires de minima sociaux - 77 - Sénart
A Sénart se met en place une "Chorale Solidaire" pour des personnes en difficulté avec la participation du personnel des structures sociales. Puis, des liens se tissent avec les autres chorales plus "classiques", via des projets communs.
0
>> Lire la fiche
 
La Déroute : 650 habitants d'un quartier participent à la création d'un catalogue photo - 31- Toulouse
Afin de lutter contre les préjugés et les discriminations qui visent les habitants des quartiers populaires, l'association toulousaine Entrez sans frapper mobilise la population autour de projets artistiques. Des créations dont le succès valorise et dynamise les habitants, accroît le sentiment de reconnaissance tout en développant le lien entre générations.
0
>> Lire la fiche