Menu Contenu
Monique Fournier Laurent - « S’investir auprès des jeunes, c’est rester jeune ! »
Monique Fournier Laurent est la preuve que la retraite porte bien mal son nom. Depuis 10 ans, cette habitante de Creil ne cesse de militer pour une citoyenneté active au service de la collectivité. Des convictions dont elle s’est fait l’écho dans plusieurs ouvrages et qui motive son engagement auprès des jeunes, au sein du collectif GR21 et son implication dans sa ville. 
>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Quelle place pour les âgés ?
Comment promouvoir la participation sociale des personnes âgées ? C’est à cette question que s’efforce de répondre le dernier numéro de la revue de "Santé Publique France, La santé en action". Alors que l’on compte aujourd’hui en France 13 millions de personnes âgées de 65 ans, la publication lui consacre un dossier de 37 pages, auquel a contribué une vingtaine d’experts (médecins, sociologues, universitaires…). Cette approche transversale permet de préciser les définitions, définir les enjeux, dessiner des pistes d’actions, s’inspirer de nos voisins étrangers… L’occasion d’évoquer des sujets qui tiennent à cœur à Apriles, comme l’engagement bénévole des séniors ou encore leur participation à l’élaboration des politiques locales.
> Télécharger la révue
 
« Mes idées aussi », une citoyenneté libérée du handicap
Afin de développer la participation de tous les citoyens à la vie publique, et en particulier celle des personnes en situation de handicap, le conseil général du Val Marne a souhaité consulter, dans le cadre d’ateliers citoyen, des personnes handicapées mentales. Cette démarche de concertation, baptisée « mes idées aussi », a été l’occasion pour ce public, riche d’une expertise d’usage, de faire partager ses idées. Elles se sont traduites par 156 propositions concrètes dont se sont saisis les services du Conseil général et dont la mise en œuvre a favorisé un travail en transversalité au sein de l’institution.
>>Lire la suite
 
La Cravate solidaire favorise l'accès à l'emploi
Afin de favoriser l’accès à l’emploi, la Cravate Solidaire collecte vestes, tailleurs, cravates, chaussures, chemises, pantalons et costumes complets auprès de particuliers ou d’entreprises pour les distribuer gratuitement à des hommes et femmes à la recherche d’un emploi. Avec l’aide de bénévoles (recruteurs professionnels, conseillers en image…), l’association propose par ailleurs un accompagnement aux personnes à qui elle vient en aide afin d’augmenter leurs chances de réussite en entretien d’embauche.
>>Lire la suite
 
La jeunesse dans la cour des grands
Afin de faciliter l’insertion professionnelle de jeunes diplômés de BTS de communication issus des quartiers en difficulté d’Ile-de-France, l’agence de communication « Nouvelle Cour », située à La Courneuve, les recrute pour une période de deux ans et leur offre ainsi une première expérience professionnelle, véritable tremplin vers le marché de l’emploi.
>>Lire la suite
 
Les fabriques à initiatives accompagnent les entrepreneurs sociaux
Afin de faciliter la connexion entre des besoins sociaux, exprimés sur les territoires mais peu ou mal investis, et des entrepreneurs sociaux, volontaires mais à court d’idées, l’Avise anime et coordonne le dispositif de fabrique à initiatives dans huit régions. Portées par des structures associatives locales, les fabriques participent à la réalisation de projets entrepreneuriaux socialement innovants, en s’appuyant sur l’ensemble des ressources et compétences d’un territoire. En Aquitaine, l’Association Territoires et Innovation Sociale (ATIS) porte le dispositif.
>>Lire la suite
 
Quand le vieillissement donne de l’élan aux territoires
Afin de faire de la contrainte démographique que constitue le vieillissement de sa population, un facteur de développement du territoire, le Conseil général de la Creuse s’est fortement investi dans le déploiement de packs domotiques auprès des personnes en perte d’autonomie. Cette démarche répond non seulement à un enjeu sociétal majeur, le vieillissement, et au souhait des personnes âgées de rester le plus longtemps possible à domicile, mais renforce également le dynamisme du territoire en favorisant l’innovation, la création d’emploi et la montée en compétence des services à domicile.
>>Lire la suite
 
Personnes âgées immigrées : un conseil de quartier vecteur du vivre ensemble interculturel
Afin de mieux connaître la situation, les besoins et les attentes des personnes âgées immigrées, le Conseil de quartier de la Roseraie, avec l’appui de la Ville d’Angers (Pôle Territorial), a effectué un diagnostic partagé. Plus qu’un simple état des lieux, cette démarche permet de rompre l’isolement des personnes âgées concernées, de favoriser le lien social entre tous les habitants et d’éveiller l’intérêt des acteurs associatifs et institutionnels sur la question des immigrés vieillissants. Elle favorise par ailleurs une forte dynamique sur le territoire, impliquant de nombreux acteurs associatifs et institutionnels de la ville, avec la mise en place d’actions concrètes d’information, de sensibilisation et d’accès au droit, en direction des personnes âgées immigrées.
>>Lire la suite
 
Jardin'âge: les cultures du coeur
Afin de lutter contre l’isolement des personnes âgées en perte d’autonomie et de permettre à des personnes retraitées de conserver ou retrouver une utilité sociale, Jardin’âge propose à des amateurs sans jardin de s’occuper de celui de personnes âgées devenues incapables de l’entretenir. Sans se substituer à l’entourage, ni concurrencer les professionnels, cette activité partagée permet non seulement de créer du lien entre accueillants et jardiniers, mais également de développer les solidarités de proximité et de promouvoir, dans une logique intergénérationnelle, une culture de l’écologie et du développement durable.
>>Lire la suite
 
<< Début < Précédente 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 Suivante > Fin >>