Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
P’INS épingle ses lauréats
Ils sont huit porteurs de projets socialement innovants à avoir été retenu par l’Avise et la fondation MACIF, dans le cadre du programme d’accompagnement P’INS. Présents sur tous les champs de l’économie sociale et solidaire -alimentation, bâtiment, éducation populaire, lien social, développement durable, hébergement ou encore égalité des chances, ils vont bénéficier d’un accompagnement personnalisé de 8 à 10 mois, de la possibilité de solliciter des experts, d’une mise en visibilité par les partenaires de P’INS et d’un apport de 20000 de la fondation MACIF pour travailler leur changement d’échelle. Les lauréats : AGORAé, Article 1, Bou’sol, E-graine, Les Petites Cantines, Plateau Urbain, Toit à Moi, VRAC.
www.programme-pins.org
 
L’outil en Main, entre valorisation des savoir-faire et transmission intergénérationnelle
Afin de revaloriser les métiers manuels et de transmettre les savoir-faire d’une génération à l’autre de façon ludique, les associations de l’Outil en Main organisent régulièrement des ateliers manuels durant lesquels des professionnels à la retraite initient des enfants aux métiers de l’artisanat et du patrimoine. Dans la structure d’Angers, c’est tous les mercredis qu’ils se réunissent pour transmettre leurs connaissances et échanger avec les jeunes.
>Lire la suite


 
Les Jardins de Cocagne cultivent la solidarité
Afin de permettre aux personnes rencontrant des difficultés professionnelles et personnelles de retrouver un emploi et de reconstruire un projet individuel, les Jardins de Cocagne proposent des ateliers chantiers d’insertion sur leurs exploitations maraîchères biologiques.
Acteurs du développement durable et de l’économie sociale et solidaire, les associations Jardins de Cocagne poursuivent trois objectifs : lutter contre l’exclusion et la précarité, mettre en place une économie solidaire et responsable, et respecter l’environnement. La commercialisation en circuit court, directement du producteur au consommateur, s’inscrit dans un mode de consommation durable et favorise la création de liens sociaux ainsi que l’économie locale.
>>Lire la suite
 
Lire et Faire Lire, pour grandir ensemble
Afin de stimuler chez les enfants la curiosité et le plaisir de lire, l'association Lire et Faire Lire propose des séances de lectures dans des lieux éducatifs (écoles, bibliothèques, centres de loisirs, etc.) assurées par des bénévoles retraités. Les sessions limitées à 45 minutes, et à six enfants maximum (tous volontaires) permettent de réels échanges entre le lecteur et son auditoire. L'initiative constitue une mise en regard entre les besoins des plus jeunes (l’accès à la culture) et ceux des moins jeunes (le désir de transmettre) qui contribue à la lutte contre l’illettrisme et à la réussite scolaire. Basée sur des séances de lecture par des retraités bénévoles, Lire et Faire Lire permet également de créer et de valoriser des liens entre générations.
>>Lire la suite
 
Médiathèque Philéas Fogg : un espace socio-culturel au centre d’une aventure collective et créative
En vue de dynamiser la ville et de rendre la culture accessible à tous les habitants, la médiathèque municipale de Saint-Aubin-du-Pavail met en œuvre un projet ambitieux, s’appuyant sur les ressources du territoire et un programme d’animation éclectique. Fondée sur le bénévolat et le partage d’une vision très large de la culture, elle fait en sorte que chacun puisse y faire le plein de découvertes. Transcendant le rôle traditionnellement associé aux espaces culturels, elle constitue une agora facilitant participation des habitants, échanges et entraides informelles. Chacun se sent donc chez soi dans cet espace de vie sociale qui répond parfaitement à la notion de « troisième lieu » théorisée par le sociologue américain Ray Oldenburg (en savoir plus sur ce concept en lisant l’interview de Mathilde Servet). Un exemple concret de ce que pourrait-être la bibliothèque de demain, plaçant l’humain au centre de son action.
>>Lire la suite

 
L’Alternative urbaine : aider à la réinsertion des SDF par le tourisme solidaire
Créée en 2013, l’Alternative Urbaine permet à des personnes très éloignées de l’emploi de retrouver une activité en animant des balades touristiques dans le XXème arrondissement de Paris. Avec l’aide des habitants du quartier et de professionnels bénévoles, l’association propose un accompagnement personnalisé à la recherche d’emploi aux personnes qu’elle soutient, afin de les assister dans la construction d’un projet professionnel et leur permettre de retrouver confiance en elles
>>Lire la suite
 
« Mes idées aussi », une citoyenneté libérée du handicap
Afin de développer la participation de tous les citoyens à la vie publique, et en particulier celle des personnes en situation de handicap, le conseil général du Val Marne a souhaité consulter, dans le cadre d’ateliers citoyen, des personnes handicapées mentales. Cette démarche de concertation, baptisée « mes idées aussi », a été l’occasion pour ce public, riche d’une expertise d’usage, de faire partager ses idées. Elles se sont traduites par 156 propositions concrètes dont se sont saisis les services du Conseil général et dont la mise en œuvre a favorisé un travail en transversalité au sein de l’institution.
>>Lire la suite
 
La Cravate solidaire favorise l'accès à l'emploi
Afin de favoriser l’accès à l’emploi, la Cravate Solidaire collecte vestes, tailleurs, cravates, chaussures, chemises, pantalons et costumes complets auprès de particuliers ou d’entreprises pour les distribuer gratuitement à des hommes et femmes à la recherche d’un emploi. Avec l’aide de bénévoles (recruteurs professionnels, conseillers en image…), l’association propose par ailleurs un accompagnement aux personnes à qui elle vient en aide afin d’augmenter leurs chances de réussite en entretien d’embauche.
>>Lire la suite
 
<< Début < Précédente 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 Suivante > Fin >>