Menu Contenu
Anne Sarah Kertudo, la voix des « déniés de justice »
Le 18 juin 2019, l’Association Droit Pluriel était à l’honneur. Le comité national coordination action handicap (CCAH) l’a désignée comme lauréate de son prix annuel dans la catégorie « changer le regard ». Cette nomination récompense le travail mené par Droit pluriel pour former les professionnels de la justice à l’accessibilité, faire évoluer leurs représentations autour des situations de handicap et favoriser ainsi l’accès des personnes handicapées au droit et à la justice. L’occasion d’évoquer le travail de cette association, soutenue par la Fondation Handicap Malakoff Médéric et accompagnée par le Défenseur des Droits, à travers le portrait qu’Apriles a consacré à sa fondatrice, Anne-Sarah Kertudo.
>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Quelle place pour les âgés ?
Comment promouvoir la participation sociale des personnes âgées ? C’est à cette question que s’efforce de répondre le dernier numéro de la revue de "Santé Publique France, La santé en action". Alors que l’on compte aujourd’hui en France 13 millions de personnes âgées de 65 ans, la publication lui consacre un dossier de 37 pages, auquel a contribué une vingtaine d’experts (médecins, sociologues, universitaires…). Cette approche transversale permet de préciser les définitions, définir les enjeux, dessiner des pistes d’actions, s’inspirer de nos voisins étrangers… L’occasion d’évoquer des sujets qui tiennent à cœur à Apriles, comme l’engagement bénévole des séniors ou encore leur participation à l’élaboration des politiques locales.
> Télécharger la révue
 
Les Journées Citoyennes : faire ensemble pour mieux vivre ensemble
Afin d'améliorer le cadre de vie, tout en encourageant la création de liens sociaux entre habitants, des communes de plus en plus nombreuses organisent chaque année une Journée citoyenne. Créée en 2008 par Fabian Jordan, maire de Berrwiller (agglomération de Mulhouse), en 2015 cette journée à été organisée par 140 communes de toute la France, mobilisant au total plus de 30 000 habitants.
Le principe : chaque année durant une journée, les habitants se réunissent et réalisent bénévolement des chantiers (réparations, améliorations, embellissements...), sur différents lieux, équipements ou quartiers de leur commune. Le choix des travaux à réaliser résulte de la collaboration entre les habitants et les élus du Conseil Municipal. Cette initiative, portée par les communes, les agents municipaux et les partenaires locaux (associations, entreprises…), favorise l’échange entre les habitants, toutes générations confondues, et crée un lien fort et fédérateur.

Cette action qui réinvente l'action publique est soutenue par Apriles qui accompagne son développement.

>>Lire la suite

 
A Bonnelles, la population se mobilise pour faciliter l’intégration des réfugiés.
Afin de faciliter l’intégration de 78 réfugiés ayant fuit les conflits en Syrie et en Irak, la ville de Bonnelles a décidé de mobiliser l’ensemble de ses habitants. Prévenue par la préfecture la veille de leur arrivée, la commune décide, grâce à de nombreux volontaires, d’aller bien plus loin que le rôle d’accueil d’urgence qui lui était échu en jouant la carte de l’intégration. En créant les conditions de la rencontre, Bonnelles fait tomberles stéréotypes, contribue au bien être des réfugiés et crée les conditions d’un vivre ensemble constructif. Dans l’urgence, équipe municipale, associations et habitants ont su trouver la recette pour faire de l’accueil des réfugiés une réussite.
>> Lire la suite
 
13’Sâges tisse du réseau autour des seniors asiatiques
Afin de favoriser la participation sociale et l’accès aux droits des personnes avançant en âge issues de l’immigration asiatique, l’association Batik International a coordonné la mise en place sur le 13ème arrondissement de Paris d’un réseau réunissant institutionnels, professionnels et bénévoles du secteur associatif, personnes ressources et bénéficiaires, baptisé « 13’Sâges ». Conçu dans le cadre d’une formation/action, ce projet mixe un travail de connaissance des publics et de partage des pratiques à l’attention des différents acteurs avec la mise en place d’actions partenariales à destination des personnes âgées d’origine asiatiques, sous forme de café social itinérant.
>>Lire la suite
 
L’intergénération à la page avec le Prix Chronos
Afin de faire évoluer le regard souvent négatif porté par notre société sur les personnes âgées et l’avancée en âge, la Fondation nationale de gérontologie a créé en 1996 un prix de littérature jeunesse : le prix Chronos. Ouvert aux enfants de la maternelle au lycée, ce prix est organisé dans le cadre scolaire ou en bibliothèques sur le principe du volontariat des équipes pédagogiques (enseignants, bibliothécaires…). Les enfants désignent des lauréats nationaux, parmi une sélection d’ouvrages dont la thématique principale illustre le slogan du prix « grandir c’est vieillir, vieillir c’est grandir ». La participation des classes ou des bibliothèques au prix permet également de favoriser le goût de la lecture et peut être l’occasion de développer des liens intergénérationnels ainsi qu’un apprentissage à la citoyenneté…
>>Lire la suite
 
Les marches exploratoires de femmes : rendre les habitantes actrices de leur cadre de vie
La ville de Mons en Baroeul dans le Département du Nord propose aux femmes des quartiers prioritaires des marches dites exploratoires visant à identifier les problèmes d’insécurité et d’aménagement sur leurs lieux de vie. Ce dispositif fondé sur le diagnostic partagé et la participation des habitantes a pour objectif de rendre les femmes actrices de leur sécurité et de l’amélioration de leur cadre de vie, favorisant ainsi leur appropriation de l’espace public.
>>Lire la suite
 
Equipe SOS enfants de Belgique : approche pluridisciplinaire basée sur les ressources des familles
Afin de prévenir et de repérer les situations de maltraitance sur les enfants et d’offrir aux victimes et auteurs, ainsi qu'à leur entourage, un lieu de paroles et d’accompagnement hors du cadre judiciaire, en Belgique les équipes SOS Enfants apportent une réponse novatrice. Pluridisciplinaires, elles ont pour objectif de comprendre et traiter chacun des cas qui leur est signalé dans toutes ses dimensions (psychologiques, médicales, sociales et juridiques) et d’éviter au maximum la judiciarisation des situations en offrant un espace intermédiaire, à la fois lieu d'écoute, d'observation et de diagnostic, de coordination et d’accompagnement. Leur mission est de recevoir les « inquiétudes » de citoyens, de travailleurs sociaux, de parents ou de proches qui redoutent un passage à l’acte sur un enfant et de les accompagner le cas échéant pour la protection de l’enfant. Un travail basé sur les potentialités des familles et une conception de la responsabilité solidaire que l’on pourrait résumer par cette question : que fait-on tous ensemble pour le meilleur intérêt de l’enfant ? Une action qui pourrait nous inspirer quant à l’avenir de nos cellules d’information préoccupante
>>Lire la suite
 
Handicap : quand EVA inclut des collégiens au quotidien
Afin de favoriser l’inclusion de jeunes collégiens en situation de handicap, scolarisés en milieu ordinaire dans le cadre d’un dispositif ULIS (Unité localisée d’inclusion scolaire), une action de tutorat s’est mise en place au sein d’un collège du Vaucluse. Conduite par les élèves ordinaires, sur la base du volontariat, elle permet à ces jeunes d’accompagner leurs camarades en situation de handicap dans leurs apprentissages, de générer de nombreux contacts, de valoriser les uns et les autres et de changer durablement le regard sur la différence.
>>Lire la suite
 
<< Début < Précédente 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 Suivante > Fin >>