Menu Contenu
Pour banaliser la différence, Flore Lelièvre met les petits plats dans les grands

Flore Lelièvre aurait pu se contenter d’être une jeune architecte d’intérieur dans une ville dynamique. Mais son parcours familial, ses rencontres et sa force de conviction en ont décidé autrement. A 26 ans, cette jeune nantaise vient d’ouvrir un restaurant d’un type inédit en France, où travailleurs « ordinaires » et « extraordinaires » travaillent main dans la main. A l’origine du projet, la jeune femme souhaite permettre à des personnes trisomiques « de travailler et d’être rémunérées comme et avec tout le monde ». Mais au delà, elle espère surtout faire évoluer le regard de la société sur le handicap au sens large du terme. Une preuve d’amour à son frère aîné, porteur de trisomie 21.

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Le bénévolat en images
« Le rôle de l’association est d’aller vers l’innovation et sur le champ de l’intérêt général » peut-on entendre sur la bande-annonce de L’Engagement associatif, un documentaire mettant en avant l’histoire, la situation actuelle et l’avenir des associations qui agissent dans le secteur social et humanitaire. Le film illustre la contribution des associations à la cohésion de notre société et à l’exercice d’une pleine citoyenneté, et relève l’importance de la participation des habitants dans le projet social : « Il faut que le citoyen soit associé à la réflexion et à la décision publique ». Cependant, il met également le doigt sur le problème du manque de bénévoles auquel sont confrontées les associations et, par conséquent, la crainte de l’effritement du lien de solidarité. L’avant-première se déroulera au Sénat le lundi 9 mai 2016, le DVD, vendu 25 €, sera mis en vente après la projection. Vous pouvez d’ores et déjà commander le DVD.

>Cliquer pour voir la bande annonce

 
Entour’âge : un réseau pour briser l’isolement des seniors
Afin de sortir les personnes âgées de l’isolement et de créer du lien social, la Mutualité sociale agricole (MSA) Midi-Pyrénées Sud et le Centre communal d'action sociale (CCAS) de Fleurance ont créé Entour'âge. Ce réseau met en lien des bénévoles et des seniors autour d’activités gratuites telles que l’écoute, l’aide à la marche, la lecture, les jeux de société, le tricot solidaire,… Des activités créatrices de lien qui permettent de développer des solidarités de proximité générationnelles et intergénérationnelles. Tisser le lien, c’est aussi prévenir les atteintes dues au vieillissement et favoriser le maintien en bonne santé des personnes qui avancent en âge.
>>Lire la suite
 
Sornac, un village investi dans la lutte contre la désertification
Depuis 2008, afin d’endiguer la désertification et le vieillissement de ce village de 800 âmes,  la commune de Sornac, soutenue par ses habitants, ses partenaires associatifs et institutionnels, investit pour favoriser le maintien de la population sur place. Grâce à un cocktail d’investissements publics et privés et à la mobilisation des citoyens, le village regagne même des habitants. Micro-crèche, station-service, médecin généraliste et boucherie: la municipalité revitalise son territoire avec pour conséquence un solde démographique devenu positif. Un modèle qui fait des émules dans d’autres municipalités confrontées à une perte de vie sur leur territoire
>>Lire la suite
 
Ecole élémentaire d’Abscon : le travail collaboratif fait tomber les barrières
Afin de répondre à une problématique de comportements inadaptés et incivils qui entraine des difficultés d’apprentissage pour ses élèves, l’école élémentaire d’Abscon (Nord) va développer une action collective basée sur le théâtre forum en partenariat étroit avec l’assistante sociale de secteur. Par son approche collaborative réunissant travailleurs sociaux, équipe pédagogique, mais aussi parents et enfants, cette action va avoir des effets positifs dès sa phase de diagnostic et aller au-delà de ses objectifs de départ. En effet, un véritable changement de regard s’opère entre parents, professeurs et travailleurs sociaux. Une évolution qui, par le dialogue qu’elle instaure et les aprioris qu’elle brise, permet une meilleure coopération de toutes les personnes qui entourent les enfants et une valorisation du rôle de chacun. Et au-delà, au sein du quartier, le travail des travailleurs sociaux s’en trouve facilité, car les habitants font beaucoup plus facilement appel à eux.
>>Lire la suite
 
« Générations cuisine » : un concours culinaire intergénérationnel
Afin de favoriser les liens intergénérationnels et de sensibiliser les jeunes et moins jeunes à l’importance de manger équilibré, la MSA Haute-Normandie organise chaque année un concours culinaire composé d’équipes intergénérationnelles, réunissant personnes âgées et collégiens. Cette action permet de valoriser l’expérience et le savoir-faire des seniors, tout en responsabilisant les jeunes.
>>Lire la suite
 
Clubs ambition : accompagnement intensif et mobilisation des entreprises pour un retour à l’emploi
Afin de favoriser un retour à l’emploi des jeunes ou seniors ayant un projet professionnel et résidant dans les quartiers prioritaires, Pole Emploi développe un dispositif appelé « Club ambition » : un accompagnement intensif de type « coatching » sur une durée de 3 mois, tout en mobilisant l’ensemble des offres de services de Pole Emploi. Un dispositif qui fait ses preuves grâce à la mobilisation des entreprises et à l’accompagnement intensif, individuel et collectif, des participants.
>>Lire la suite
 
L’outil en Main, entre valorisation des savoir-faire et transmission intergénérationnelle
Afin de revaloriser les métiers manuels et de transmettre les savoir-faire d’une génération à l’autre de façon ludique, les associations de l’Outil en Main organisent régulièrement des ateliers manuels durant lesquels des professionnels à la retraite initient des enfants aux métiers de l’artisanat et du patrimoine. Dans la structure d’Angers, c’est tous les mercredis qu’ils se réunissent pour transmettre leurs connaissances et échanger avec les jeunes.
>Lire la suite


 
Les Jardins de Cocagne cultivent la solidarité
Afin de permettre aux personnes rencontrant des difficultés professionnelles et personnelles de retrouver un emploi et de reconstruire un projet individuel, les Jardins de Cocagne proposent des ateliers chantiers d’insertion sur leurs exploitations maraîchères biologiques.
Acteurs du développement durable et de l’économie sociale et solidaire, les associations Jardins de Cocagne poursuivent trois objectifs : lutter contre l’exclusion et la précarité, mettre en place une économie solidaire et responsable, et respecter l’environnement. La commercialisation en circuit court, directement du producteur au consommateur, s’inscrit dans un mode de consommation durable et favorise la création de liens sociaux ainsi que l’économie locale.
>>Lire la suite
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>