Menu Contenu
Michel Vielle : "Donner une place aux habitants a toujours été mon obsession"
A l'occasion des reflexions qui naissent autour du mouvement des gilets jaunes et de la place du citoyen dans la vie démocratique, nous avons souhaité re-publier l'entretien de Michel Vielle datant de 2009. Disparu en 2010, ce géographe rural de formation, était venu au Développement social local (DSL) par sa passion nourrie pour "les territoires vécus, parcourus et repérés par les habitants". Devenu consultant, il a accompagné ses dix dernières années élus, professionnels et habitants dans les démarches de coopération et de co-construction de leur projet de développement. Une façon de donner corps et vie à la démocratie participative. Un grand professionnel, militant de la parole donnée aux citoyens, dont les constats et propositions n'ont rien perdu de leur actualité 10 ans aprés.


>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Carrefour des innovations sociales : la version bêta en ligne
Vous en avez rêvé, le Carrefour des innovations sociales l’a fait : permettre en un clic de consulter les projets socialement innovants recensés par plus de 70 sourceurs différents, dont Apriles. Une version test du site, en ligne depuis le 16 avril, compile déjà plus de 5000 actions auprès d’une quinzaine de sourceurs. Au fur et à mesure de son développement, un moteur de recherche et une cartographie permettront notamment aux utilisateurs d’identifier les projets qui les intéressent, sur une base enrichie en permanence par les sourceurs. Avec quatre grands objectifs : regrouper en un espace partagé l’information fiable disponible sur les projets d’innovation sociale en France, visualiser les projets dans leurs écosystèmes locaux, quelle que soit l’échelle (locale, régionale, nationale), mesurer les dynamiques d’innovation sociale par territoire, soutenir l’essaimage des innovations sociales. Pour découvrir la plateforme et la tester : www.carrefourdes innovationssociales.fr 
 
Parentibus roule pour les familles
Afin de lutter contre l’isolement de familles installées en milieu rural, d’accompagner les parents dans l’exercice de leur parentalité et de prévenir des dysfonctionnements familiaux, l’association Parentibus anime un lieu d’échange itinérant, qui sillonne le centre de la Manche. Les bénévoles de l’association accueillent au sein d’un véhicule aménagé en espace convivial, les familles qui viennent échanger anonymement et s’informer. Ils les aident à comprendre leurs difficultés de parents, à mobiliser leurs ressources pour les surmonter et si nécessaire les orientent vers les professionnels compétents. Par son action préventive, Parentibus entend favoriser le maintien du lien parents/enfants, la réflexion sur les principes éducatifs et ainsi réduire les difficultés rencontrées par ses familles et par conséquences les mesures de placement qui pourraient en résulter.
>>Lire la suite 
 
Les permanences éducatives suisses : accompagner les familles « là où elles sont »
 Afin de renforcer les compétences des familles dans l’éducation de leurs jeunes enfants dès la naissance, l’association suisse pour l’Education Familiale va à la rencontre des parents dans les lieux qu’ils fréquentent (salles d’attente des pédiatres, crèches, écoles maternelles, centres commerciaux…). L’accessibilité favorisée par la multiplicité des lieux permet de toucher des familles très diverses. En outre, cet accompagnement précoce, basé sur le principe d’autonomie des parents et leur capacité à résoudre leurs problèmes éducatifs, permet de désamorcer un grand nombre de moments critiques dans la vie des familles.
>>Lire la suite 
 
PANJO réinvente les visites à domicile des PMI
Afin de proposer à l’ensemble des futurs parents exprimant un sentiment d’isolement un accompagnement précoce à la parentalité dans une logique de prévention et de promotion de la santé, douze Départements, au sein de leurs services de Protection Maternelle et Infantile (PMI), expérimentent un programme de Promotion de la santé et de l'Attachement des Nouveau-nés et de leurs Jeunes parents baptisé PANJO. Ce dispositif destiné autant aux professionnels qu’aux parents a pour objectif de mettre en place un suivi individualisé et « à la carte » dans le cadre des visites à domicile pré et post natales, s’appuyant sur une formation des agents PMI construite autour de la théorie de l’attachement. Il s’agit d’instaurer un climat de confiance avec les parents afin de répondre aux angoisses et difficultés de la primo-parentalité et les aider à devenir fiable et sécurisant pour leur enfant.
>>Lire la suite
 
Le parrainage de proximité se donne du PEPSE
Afin de développer de nouvelles formes de parrainage de proximité et d’alimenter une réflexion nationale pour changer l’image du parrainage encore trop souvent perçu comme une pratique paternaliste, Apprentis d’Auteuil et l’UNAPP ont initié sur l’agglomération mancelle (Sarthe) une démarche expérimentale. Largement ouverte à l’ensemble des acteurs de la protection de l’enfance (professionnels, parents, enfants, bénévoles), ainsi qu’à l’ensemble de la société civile, cette démarche, qui s’articule autour de temps d’échanges participatifs doit permettre à chacun d’alimenter une réflexion sur des nouveaux modes de parrainages, conçus dans une perspective d’éducation partagée et de renforcement du vivre-ensemble. Cette démarche évolutive s ‘est formalisée au sein d’un espace collaboratif, co-construit avec l’ensemble des participants et baptisé PEPSE (Pôle d’Echange Pour la Solidarité Educative), qui constitue un espace de débats et d’apprentissage de la citoyenneté, de formation-action à l’attention des professionnels, des bénévoles, des familles et des jeunes de recherche et d’expérimentation autour des pratiques éducatives et une plateforme pour des parrainages repensés. 
>>Lire la suite
 
Bel-Air fait tomber les murs de la forteresse « école »
Afin de créer les conditions d’un enseignement accessible à des enfants très éloignés du savoir et de ses codes, le Directeur de l’école élémentaire Bel-Air , à Torcy, a développé au sein de son établissement une démarche pédagogique et des outils favorisant la responsabilisation, l’autonomie et la collaboration des élèves. Ces outils, notamment un réseau informatique et une mini-ferme ont permis de renouer le lien avec les familles, de créer des partenariats avec les autres acteurs éducatifs, et d’ouvrir l’école sur le quartier. Un véritable maillage impliquant les habitants, des associations et les professionnels s’est ainsi développé autour des enfants, favorisant l’instauration d’un climat de confiance et le développement du vivre-ensemble au sein de ce quartier classé « politique de la ville ».
>>Lire la suite
 
Part’Âges Villages : quand « faire ensemble » tisse du lien entre les générations
 Afin de maintenir la cohésion sociale sur un territoire qui connaît des évolutions démographiques liées à l’arrivée de nouvelles populations, le centre social du canton de Courçon (Espace Mosaïque) crée en 2007, autour d’un petit groupe de bénévoles, les rencontres Part’Âges Villages. Le principe : familles et seniors bénévoles se rencontrent le temps d’une journée autour d’ateliers ludiques animés par les bénévoles selon les envies et les compétences de chacun. Une agente de développement - référente famille de l’Espace Mosaïque coordonne les réunions de préparation entre bénévoles, garantit la pérennité financière du dispositif et soutient les bénévoles dans la mise en place des animations. En faisant le lien entre les écoles, les habitants, les EHPAD et d’autres associations du territoire, Part’Âges Village a progressivement fait de l’intergénérationnel un pari réussi pour développer le vivre-ensemble et l’entraide entre les habitants.
>>Lire la suite
 
Préjugés religieux : Coexister libère la parole des collégiens et lycéens
Afin de lutter contre les tensions issues de préjugés interculturels ou religieux et d’encourager le vivre-ensemble, des jeunes de toutes convictions et origines culturelles se sont regroupés au sein de l’association Coexister. Organisés en groupes locaux, implantés dans toute la France, ils s’engagent dans une démarche individuelle et collective articulée autour de trois temps forts : le dialogue, l’action solidaire et la sensibilisation. Dans ce cadre, l’association a développé une méthodologie et des outils d’intervention auprès des jeunes et organise dans les collèges et lycées des ateliers pour déconstruire les stéréotypes religieux, promouvoir la laïcité et inciter à une « coexistence active ». Ces ateliers sont l’occasion de créer les conditions d’un dialogue et de désamorcer des situations de tension.
>>Lire la suite
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>