Menu Contenu
Michel Vielle : "Donner une place aux habitants a toujours été mon obsession"
A l'occasion des réflexions qui naissent autour du mouvement des gilets jaunes et de la place du citoyen dans la vie démocratique, nous avons souhaité re-publier l'entretien de Michel Vielle datant de 2009. Disparu en 2010, ce géographe rural de formation, était venu au Développement social local (DSL) par sa passion nourrie pour "les territoires vécus, parcourus et repérés par les habitants". Devenu consultant, il a accompagné pendant dix années élus, professionnels et habitants dans les démarches de coopération et de co-construction de leur projet de développement. Une façon de donner corps et vie à la démocratie participative. Un grand professionnel, militant de la parole donnée aux citoyens, dont les constats et propositions n'ont rien perdu de leur actualité 10 ans après.


>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Quelle place pour les âgés ?
Comment promouvoir la participation sociale des personnes âgées ? C’est à cette question que s’efforce de répondre le dernier numéro de la revue de "Santé Publique France, La santé en action". Alors que l’on compte aujourd’hui en France 13 millions de personnes âgées de 65 ans, la publication lui consacre un dossier de 37 pages, auquel a contribué une vingtaine d’experts (médecins, sociologues, universitaires…). Cette approche transversale permet de préciser les définitions, définir les enjeux, dessiner des pistes d’actions, s’inspirer de nos voisins étrangers… L’occasion d’évoquer des sujets qui tiennent à cœur à Apriles, comme l’engagement bénévole des séniors ou encore leur participation à l’élaboration des politiques locales.
> Télécharger la révue
 
>> A Paris, une maison mobile pour la participation des habitants - 75
Pour toucher une majorité d'habitants, les informer et les sensibiliser au mieux aux transformations de leur quartier et associer un public le plus large possible à la concertation, une équipe d'animateurs politique de la ville crée la Maison mobile, un lieu d'exposition itinérante présentant animations et informations sur les mutations en cours et à venir pour susciter la participation des habitants. >> Voir la fiche
 
>> A Tours, des après-midi itinérantes pour garder le lien avec les plus âgés
Afin de permettre à des personnes âgées vivant à domicile, dont la capacité à sortir seules de chez elles est réduite, de rencontrer des personnes de leur âge ou de vivre des activités qui leur sont adaptées, l’association Agevie propose des "après-midi itinérantes" en milieu rural. >> Voir la fiche
 
>> "Vieillir au village", des actions territorialisées au service du lien social pour la Drôme
Afin de maintenir le lien entre les personnes âgées et les autres habitants, salariés et bénévoles de l’association "Vieillir au village" proposent, sur un périmètre circonscrit, des prestations – visites, portages de repas etc. – qui sont complémentaires aux services d’aide à la personne existants. Bénévoles et salariés témoignent ainsi que le "bien vieillir" en milieu rural n’est pas l'apanage des professionnels en Gérontologie, mais concerne également chaque citoyen souhaitant agir sur son territoire de vie. >> Voir la fiche
 
>> En Seine et Marne, un réseau local d’échanges et de mobilisation citoyenne pour l’insertion
Afin de débloquer la situation de l’emploi et rapprocher le monde de l’insertion avec celui de l’entreprise, des professionnels issus de différents domaines s’associent pour créer un réseau. Le "Groupement des initiateurs pour l’emploi" (Groupie) réunit des acteurs directs ou indirects de l’insertion afin d’échanger et construire des projets stratégiques sur leur territoire en utilisant de façon optimale des dispositifs institutionnels existants. >> Voir la fiche
 
>> Une Passerelle entre la crèche et l'école à Saint-Martin-d'Hères
Pour offrir à tous les enfants les mêmes chances de réussite, l’Espace Passerelle offre un environnement stimulant avant l’école maternelle. Il accueille gratuitement, et de manière séquentielle des enfants mineurs de deux ans, issus de familles du secteur zone urbaine sensible (ZUS) de la Ville et n’ayant jamais fréquenté de collectivité auparavant. Un projet fédérateur, qui s’appuie sur un réseau d’acteurs multiples (Education nationale, Service Petite Enfance de la ville, Caisse d’Allocations Familiales, Dispositif de Réussite Educative, hôpital…), et qui s’inscrit dans les orientations à la fois du Projet Educatif local de la ville, du projet global d’action sociale de quartier, et du Programme de Réussite Educative. Il s’agit de préparer la séparation de la mère et de l’enfant, de faciliter l’adaptation de l’enfant à l’entrée en petite section. >> Voir la fiche
 
Une rencontre pour valoriser et généraliser les pratiques remarquables sur les territoires !
 En savoir plus...
 
>> Dans l'Essonne, le Conseil général rompt l'isolement…
Afin de sortir de l'enfermement et de l'isolement social les bénéficiaires du RSA les plus éloignés de l'emploi et des mesures d'accompagnement, le Conseil général de l'Essonne lance un appel à projets auprès du monde sportif, culturel et social pour la mise en place d'actions collectives avec les publics les plus précarisés socialement. Douze initiatives sont ainsi menées qui vont permettre à cent bénéficiaires de remettre le pied à l'étrier. >> Voir la fiche
 
<< Début < Précédente 31 32 33 34 35 36 37 38 39 Suivante > Fin >>