Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
P’INS épingle ses lauréats
Ils sont huit porteurs de projets socialement innovants à avoir été retenu par l’Avise et la fondation MACIF, dans le cadre du programme d’accompagnement P’INS. Présents sur tous les champs de l’économie sociale et solidaire -alimentation, bâtiment, éducation populaire, lien social, développement durable, hébergement ou encore égalité des chances, ils vont bénéficier d’un accompagnement personnalisé de 8 à 10 mois, de la possibilité de solliciter des experts, d’une mise en visibilité par les partenaires de P’INS et d’un apport de 20000 de la fondation MACIF pour travailler leur changement d’échelle. Les lauréats : AGORAé, Article 1, Bou’sol, E-graine, Les Petites Cantines, Plateau Urbain, Toit à Moi, VRAC.
www.programme-pins.org
 
>> Au cœur du village, le béguinage de la ferme Rouzé - 59
 Afin de permettre aux personnes âgées dépendantes de rester au village tout en bénéficiant d’une prise en charge de qualité, la municipalité de Willems, en partenariat avec l’association d’Aide à domicile en activités regroupées (ADAR-Roubaix) et une société HLM, a créé en plein centre ville une structure originale. Le béguinage de la ferme de Rouzé, ancien bâtiment agricole totalement réaménagé donnant sur la place de l’église, accueille une quinzaine de personnes âgées, mais également des jeunes couples en primo-installation. Avec la présence d’une maîtresse de maison et d’agents d'accompagnement, cette petite unité de vie au statut de Domicile collectif pour personnes agées dépendantes favorise la mobilité, l’accessibilité, et l’intégration de ces personnes à la vie de la cité.  >> voir la fiche
 
>> Un plan territorial d'actions locales contre la discrimination -75
Pour lutter contre la discrimination à l'emploi tant dans l'embauche que dans la vie professionnelle au quotidien, la ville de Paris, l'Acse et la Région Ile de France ont initié avec l'Association de prévention du site de la villette (APSV) un plan territorial d'actions de lutte contre les discriminations à l'emploi. >> Voir la fiche
 
>> Second souffle : quand l'errance devient itinérance - 91

Afin de renouveler les réponses apportées aux jeunes en crise et à leur famille, l'association Second Souffle propose plusieurs modules conçus comme des alternatives à l’action éducative en milieu ouvert et le placement en institution. Que ce soit à travers des séjours de rupture en France et à l'étranger, l'accueil en zone rurale chez des assistants familiaux, ou les appartements d'apprentissage à l'autonomie, il s'agit d'extraire temporairement l'adolescent d'un milieu pathogène pour favoriser un nouveau départ. >> Voir la fiche

 
>> Des grands-parents à l'école du langage - 75

Des grands-parents à l'école du langage - 75 - Paris
Pour venir en aide aux élèves de maternelle connaissant des difficultés d'expression, des retraités bénévoles animent des ateliers d'aide au langage. Pendant les heures de classe, ils accueillent des petits groupes d'enfants pour des séances d'une demi-heure dont l'objectif est de libérer la parole. >> Voir la fiche

 
>> A Paris, une maison mobile pour la participation des habitants - 75
Pour toucher une majorité d'habitants, les informer et les sensibiliser au mieux aux transformations de leur quartier et associer un public le plus large possible à la concertation, une équipe d'animateurs politique de la ville crée la Maison mobile, un lieu d'exposition itinérante présentant animations et informations sur les mutations en cours et à venir pour susciter la participation des habitants. >> Voir la fiche
 
>> A Tours, des après-midi itinérantes pour garder le lien avec les plus âgés
Afin de permettre à des personnes âgées vivant à domicile, dont la capacité à sortir seules de chez elles est réduite, de rencontrer des personnes de leur âge ou de vivre des activités qui leur sont adaptées, l’association Agevie propose des "après-midi itinérantes" en milieu rural. >> Voir la fiche
 
>> "Vieillir au village", des actions territorialisées au service du lien social pour la Drôme
Afin de maintenir le lien entre les personnes âgées et les autres habitants, salariés et bénévoles de l’association "Vieillir au village" proposent, sur un périmètre circonscrit, des prestations – visites, portages de repas etc. – qui sont complémentaires aux services d’aide à la personne existants. Bénévoles et salariés témoignent ainsi que le "bien vieillir" en milieu rural n’est pas l'apanage des professionnels en Gérontologie, mais concerne également chaque citoyen souhaitant agir sur son territoire de vie. >> Voir la fiche
 
<< Début < Précédente 31 32 33 34 35 36 37 38 Suivante > Fin >>