Menu Contenu
Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir
A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir. Il y a 10 ans, à l’âge ou d’autres ressassent leurs souvenirs, elle a créé l’association Old’Up, dont elle vient de céder la présidence au Professeur Philippe Gutton. « Avec Old’Up, les vieux debout revendiquent d’être une richesse et de se sentir utiles à notre société. J’ai mis toute mes forces à faire remonter leur parole, comme je l’ai fait avant pour les femmes et les grands parents ».

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
P’INS épingle ses lauréats
Ils sont huit porteurs de projets socialement innovants à avoir été retenu par l’Avise et la fondation MACIF, dans le cadre du programme d’accompagnement P’INS. Présents sur tous les champs de l’économie sociale et solidaire -alimentation, bâtiment, éducation populaire, lien social, développement durable, hébergement ou encore égalité des chances, ils vont bénéficier d’un accompagnement personnalisé de 8 à 10 mois, de la possibilité de solliciter des experts, d’une mise en visibilité par les partenaires de P’INS et d’un apport de 20000 de la fondation MACIF pour travailler leur changement d’échelle. Les lauréats : AGORAé, Article 1, Bou’sol, E-graine, Les Petites Cantines, Plateau Urbain, Toit à Moi, VRAC.
www.programme-pins.org
 
>> A Voiron, les Jeudis du petit caillou offrent une thérapie communautaire -38

Afin de lutter contre l’isolement, la désinsertion sociale, les violences civiques ainsi que les souffrances psychiques et sociales, l’AETCI promeut en Europe un nouveau modèle d’intervention sociale collective. Importée des favelas du Brésil, la Thérapie Communautaire, basée sur l’échange au sein de groupes aussi appelés espaces d’écoute, de paroles et de liens, propose un nouveau regard sur les compétences et les difficultés de chacun. Ils permettent à ceux qui y participent de redevenir à la fois sujet et acteur de leurs vies et de la société. Une quarantaine de groupes existent en Suisse et en France. Parmi eux, l’espace d’écoute, de paroles et de liens «les jeudis du petit caillou», reçoit au centre social municipal de Voiron entre cinq et 20 personnes chaque mois. >> lire la fiche

 
>> Les Mamies solidaires de Bergerac -24
Afin de rendre service aux jeunes mères du quartier qui connaissent des difficultés pour faire garder leurs enfants, de jeunes "mamies" assurent des permanences bénévoles au centre social municipal. En échange, les mamans s’engagent à rendre de menus services aux personnes âgées. Un mode de garde d’enfants solidaire et créatif qui renforce le lien et la solidarité entre les habitants, et qui facilite les démarches d’insertion sociale et professionnelle des mères. >> lire la fiche
 
>> A Montpellier, un parcours coordonné d’accompagnement des femmes victimes de violences - 34
Pour venir en aide aux femmes victimes de violences, le Centre Elisabeth-Bouissonnade, géré par le CCAS de Montpellier, propose un accompagnement spécifique et original en balisant l’ensemble des étapes susceptibles d’amener les victimes vers le mieux-être, la réinsertion sociale et l’autonomie. A travers un accueil téléphonique d’urgence, un accueil de jour, un hébergement d’urgence ou encore un accompagnement vers le relogement, le projet du Centre Elisabeth-Bouissonnade cherche à offrir la réponse la plus adaptée possible aux victimes ainsi qu’à leurs enfants. >> lire la fiche
 
>> A Paris, un "carnet de santé" linguistique pour améliorer l'offre de formation de français -75
Afin de favoriser l'apprentissage de la langue française pour les étrangers vivant à Paris et par là même favoriser leur intégration sociale, la Ville de Paris a développé un livret d'apprentissage du français, véritable "carnet de santé" linguistique permettant de coordonner au mieux les différents "opérateurs" intervenants dans ce processus de formation. Un outil simple conçu, expérimenté et diffusé dans le cadre d'une coopération inter-service (et institutionnelle) élaborée sur le mode projet. >> lire la fiche
 
>> Une maison intergé pour étudiants, retraités, jeunes travailleurs et mères isolées - 69

Pour répondre aux difficultés de logement des publics étudiants et des mères célibataires d'une part et aux problématiques d'isolement, notamment des personnes âgées, d'autre part, l'association Habitat et Humanisme a créé en plein centre ville de Lyon un immeuble intergénérationnel accueillant étudiants, jeunes travailleurs, personnes âgées et jeunes mamans fragiles socialement.  >> lire la fiche

 
>> A Mondeville, un collectif de familles pour des vacances à la neige partagées - 14

Pour permettre aux plus démunis de partir en vacances, favoriser leur intégration sociale au sein du quartier et les inscrire dans une dynamique d'action et de responsabilisation, le centre socio-culturel Caf de Mondeville a accompagné la création d'un collectif de 17 familles qui a travaillé durant deux ans à l'organisation d'un séjour de ski dans les alpes.  >> lire la fiche

 
>> Des toits strasbourgeois pour recomposer la famille - 67
 Afin de permettre aux parents ne disposant pas d’un logement adapté d’exercer leur droit d’hébergement et droit de visite, le SAJF propose, en partenariat avec le Conseil général du Bas-Rhin (67), des appartements qu’il met à disposition des familles. Cette prestation permet à l’équipe de la structure de mettre en place un accompagnement original centré sur l’accueil de l’enfant qui permet aux adultes de retrouver leur place de parent. >> lire la fiche
 
<< Début < Précédente 31 32 33 34 35 36 37 38 Suivante > Fin >>