Menu Contenu
Monique Fournier Laurent - « S’investir auprès des jeunes, c’est rester jeune ! »
Monique Fournier Laurent est la preuve que la retraite porte bien mal son nom. Depuis 10 ans, cette habitante de Creil ne cesse de militer pour une citoyenneté active au service de la collectivité. Des convictions dont elle s’est fait l’écho dans plusieurs ouvrages et qui motive son engagement auprès des jeunes, au sein du collectif GR21 et son implication dans sa ville. 
>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Carrefour des innovations sociales : la version bêta en ligne
Vous en avez rêvé, le Carrefour des innovations sociales l’a fait : permettre en un clic de consulter les projets socialement innovants recensés par plus de 70 sourceurs différents, dont Apriles. Une version test du site, en ligne depuis le 16 avril, compile déjà plus de 5000 actions auprès d’une quinzaine de sourceurs. Au fur et à mesure de son développement, un moteur de recherche et une cartographie permettront notamment aux utilisateurs d’identifier les projets qui les intéressent, sur une base enrichie en permanence par les sourceurs. Avec quatre grands objectifs : regrouper en un espace partagé l’information fiable disponible sur les projets d’innovation sociale en France, visualiser les projets dans leurs écosystèmes locaux, quelle que soit l’échelle (locale, régionale, nationale), mesurer les dynamiques d’innovation sociale par territoire, soutenir l’essaimage des innovations sociales. Pour découvrir la plateforme et la tester : www.carrefourdes innovationssociales.fr 
 
Au CCAS d’Angers, élus, agents, partenaires et usagers cultivent « l’engagement solidaire »
Afin de renouveler les politiques publiques en valorisant mieux les compétences et les idées de leurs usagers, les élus de la Ville d’Angers (150 000 habitants) décident en 2014 d’introduire le « principe de réciprocité » dans la mise en œuvre des politiques sociales. Appliqué aux politiques sociales, ce principe est dans un premier temps confronté à de nombreuses craintes et interrogations chez les professionnels. A l’issue d’un travail de co-construction de plus d’un an ayant associé les élus, les agents du CCAS, les partenaires institutionnels et associatifs, les usagers et les habitants, ce principe s’affine sans perdre son ambition initiale et devient une démarche de promotion de « l’engagement solidaire » ouverte sur la ville venant réinterroger en profondeur la relation entre professionnels et usagers.
>Lire la fiche

Cette action a été repérée et expertisée dans le cadre de l'action recherche « Villes et vivre ensemble – La gouvernance locale de la cohésion sociale », menée par l'Odas en partenariat avec le CGET.    
 
Equipes pluridisciplinaires de quartier à Arras: une expérimentation de décloisonnement des services
Afin de renforcer l’interconnaissance et la coopération entre agents municipaux travaillant sur un même quartier, et ainsi mieux répondre aux besoins des habitants, la Ville d’Arras expérimente sur son quartier Ouest la mise en place d’une « équipe pluridisciplinaire de quartier ». Combinant la territorialisation transversale d’une partie de ses services et un fonctionnement inspiré des équipes-projets de la politique de la ville, ces équipes rassemblent l’ensemble des agents municipaux intervenant sur un même quartier, quelle que soit la direction à laquelle ceux-ci sont rattachés. En exigeant de l’ensemble des services de la ville une plus grande réactivité et transversalité, l’équipe pluridisciplinaire réinterroge en profondeur le fonctionnement traditionnel de l’administration. Une expérimentation qui pourrait être étendue par la suite aux deux autres quartiers d’Arras.  
>Lire la suite
 
Cette action a été repérée et expertisée dans le cadre de l'action recherche « Villes et vivre ensemble – La gouvernance locale de la cohésion sociale », menée par l'Odas en partenariat avec le CGET.     
 
Projet Social de Territoire à Clichy-sous-Bois: une dynamique partenariale de transformation sociale
Afin de renforcer la coopération entre l’ensemble des acteurs institutionnels et associatifs intervenant sur son territoire, la Ville de Clichy-sous-Bois élabore et anime depuis 2014 un « Projet social de territoire ». Englobant de nombreux domaines de la vie des Clichois (logement/habitat, accompagnement social, emploi/insertion, petite enfance/famille), cet outil contribue à l’émergence d’une culture partagée en faveur du développement social, renforce l’interconnaissance entre professionnels et contribue à l’installation d’une dynamique d’échange propice au partenariat et à l’innovation. Pour preuve : depuis 2014, plusieurs dizaines d’actions pluripartenariales ont été développées, entraînant à l’occasion une transformation des pratiques professionnelles et l’émergence de nouvelles opportunités pour les habitants. 
>Lire la suite
 
Cette action a été repérée et expertisée dans le cadre de l'action recherche « Villes et vivre ensemble – La gouvernance locale de la cohésion sociale », menée par l'Odas en partenariat avec le CGET.     
 
«Bien vivre ensemble dans son quartier» à Creil : des habitants transforment leur quartier
Afin de répondre aux problèmes du quotidien, mais également de créer du lien sur un quartier traditionnellement considéré comme peu investi par ses habitants, un groupe de citoyens issus du conseil du quartier Jaurès-Gare de Creil, baptisé « Bien vivre ensemble dans son quartier », propose et met en œuvre des actions concrètes depuis 2015. Il intervient à la fois sur des enjeux liés au cadre de vie (problèmes de voisinage, propreté du quartier, incivilités), mais développe également des initiatives visant à renforcer le sentiment d’appartenance au quartier chez les habitants. Une démarche soutenue par la Ville de Creil, qui accompagne le groupe de travail par le biais de formations, d’outils et de ressources permettant à celui-ci de monter en compétence et de réaliser ses projets.
>>Lire la suite

Cette action a été repérée et expertisée dans le cadre de l'action recherche « Villes et vivre ensemble – La gouvernance locale de la cohésion sociale », menée par l'Odas en partenariat avec le CGET.    
 
«Focus groups» à Villeurbanne : la parole des habitants transforme les pratiques professionnelles
Afin d’améliorer l’action publique menée sur deux quartiers en politique de la ville (Saint-Jean et Les Brosses) dans les champs sociaux et éducatifs, la Ville de Villeurbanne a mené pendant six mois une démarche de « focus groups » rassemblant des parents d’élèves du primaire. Cette méthode de recueil de la parole des habitants, construite en lien avec l’Université Lumière de Lyon 2, permet de faire émerger des éléments précis de compréhension des relations entre les parents d’élèves et les institutions sur le territoire. Elle contribue ainsi à transformer les pratiques et les postures professionnelles locales et à développer de nouvelles actions améliorant le quotidien des résidents de ces quartiers et l’efficacité de l’action publique sur le territoire.
>>Lire la suite

Cette action a été repérée et expertisée dans le cadre de l'action recherche « Villes et vivre ensemble – La gouvernance locale de la cohésion sociale », menée par l'Odas en partenariat avec le CGET.    
 
L’accueil citoyen des mineurs non accompagnés : un dispositif à taille humaine face à l’urgence
Afin d’apporter une solution d’accueil adaptée aux Mineurs non Accompagnés (MNA), le Département de Loire-Atlantique a mis en place en 2016 un accueil par des tiers bénévoles. Des familles volontaires prennent en charge un mineur de manière ponctuelle ou durable, en échange d’une indemnité journalière. Moins coûteux qu’un hébergement classique, l’accueil bénévole est également plus adapté aux besoins d’intégration des MNA.
>>Lire la suite  
 
Le Reflet, un restaurant ordinaire pour travailleurs extraordinaires
Afin de contribuer à changer le regard de la société sur les personnes handicapées et de créer des emplois pour ces personnes dans le milieu ordinaire, l’association Trinôme 44 a ouvert un restaurant dans le centre de Nantes où travailleurs ordinaires et « extraordinaires », atteints de trisomie 21, travaillent ensemble. Baptisé « Le Reflet », le restaurant affiche complet depuis son ouverture en 2016.  
>>Lire la suite
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>