Menu Contenu
Monique Fournier Laurent - « S’investir auprès des jeunes, c’est rester jeune ! »
Monique Fournier Laurent est la preuve que la retraite porte bien mal son nom. Depuis 10 ans, cette habitante de Creil ne cesse de militer pour une citoyenneté active au service de la collectivité. Des convictions dont elle s’est fait l’écho dans plusieurs ouvrages et qui motive son engagement auprès des jeunes, au sein du collectif GR21 et son implication dans sa ville. 
>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Quelle place pour les âgés ?
Comment promouvoir la participation sociale des personnes âgées ? C’est à cette question que s’efforce de répondre le dernier numéro de la revue de "Santé Publique France, La santé en action". Alors que l’on compte aujourd’hui en France 13 millions de personnes âgées de 65 ans, la publication lui consacre un dossier de 37 pages, auquel a contribué une vingtaine d’experts (médecins, sociologues, universitaires…). Cette approche transversale permet de préciser les définitions, définir les enjeux, dessiner des pistes d’actions, s’inspirer de nos voisins étrangers… L’occasion d’évoquer des sujets qui tiennent à cœur à Apriles, comme l’engagement bénévole des séniors ou encore leur participation à l’élaboration des politiques locales.
> Télécharger la révue
 
>>A Sevran, travailler en réseau pour valoriser les ressources locales - 93
Afin d’apporter des réponses aux multiples défis sociaux et de susciter une dynamique locale positive à Sevran, la circonscription de service social du Conseil général de Seine-Saint-Denis travaille à favoriser une approche collective de la prévention et de l’action menée dans les quartiers. Depuis l’expérimentation d’un projet social de territoire au début des années 2000, la Ville et le Conseil général portent des actions de formation et de réflexion commune qui mobilisent l’ensemble des acteurs, institutionnels et associatifs, sur les thématiques abordées. En s’appuyant sur son positionnement généraliste, le service social cherche à apporter de la cohérence dans les interventions menées et à impulser une logique de réseau. Il s’agit de rompre l’isolement des professionnels, de permettre le croisement des regards et de construire une culture commune pour, ensemble, mieux affronter les problématiques et mieux valoriser les ressources du territoire.
>>Lire la suite
 
>>MAS les Accacias : un rapprochement entre secteurs sanitaire et médico-social - 83
Afin d’éviter aux personnes handicapées avec troubles psychiques de résider en hôpital psychiatrique alors qu’elles ne relèvent pas de ses services, l’Adapei du Var et le Centre hospitalier Henri Guérin ont ouvert une Maison d’accueil spécialisée (MAS). Fruit d’une collaboration inédite entre sanitaire et médico-social, cet établissement géré par l’Adapei, contrairement à d’autres MAS qui sont intégrées aux services des hôpitaux psychiatriques, permet de proposer un accompagnement plus adapté aux besoins des personnes accueillies, de mutualiser les ressources et de mieux gérer les coûts.
>Lire la fiche
 
>> Do.ré.mômes : une garde d’enfants en cas d’urgence – 49
Afin d’aider les parents qui rencontrent un imprévu (maladie, hospitalisation, entretien d’embauche…) à garder leurs enfants, la Mutuelle sociale agricole (MSA) du canton de Saumur Sud a créé Do.ré.mômes : un service de garde ponctuelle des enfants à domicile assuré par un réseau de bénévoles du canton. Une action modeste, mais qui répond à un véritable besoin dans ce territoire essentiellement rural.
>>Lire la suite
 
>>Equipe de santé du Safed : des infirmières « sociales » au service de l’inclusion – 24
Afin de juguler les problèmes de santé faisant obstacle à leur insertion, l’équipe de santé de l’association Service aux familles en difficulté (SAFED) accompagne les bénéficiaires du RSA de Dordogne confrontés aux inégalités d’accès au soin. A la croisée du sanitaire et du social, les infirmières de ce service informent, éduquent, accompagnent et promeuvent la santé auprès des personnes fragilisées pour les amener vers des soins primaires, les rendre vigilants à leur corps et à leur environnement. Un travail mené en collaboration avec chaque usager, dans une dynamique d’empowerment.
>>Lire la suite
 
>>Soutien aux aidants, la MSA au plus près des territoires. L'exemple du Nord-Pas-de-Calais.
En France, quatre millions de personnes (source Association française des aidants) accompagnent quotidiennement un proche en perte d’autonomie ou dépendant, sans avoir réellement conscience du poids de cet engagement et du besoin d’être elles-mêmes accompagnées pour y faire face dans la durée. Conscient du rôle essentiel de ces aidants, en particulier dans le milieu rural, la Caisse Centrale de la Mutualité Sociale Agricole (CCMSA) a souhaité les accompagner davantage et mieux articuler les réponses, en fonction de leurs besoins et des ressources de leurs territoires de vie. Elle a donc impulsé, depuis 2008, auprès de ses caisses locales, la signature de contrats d’action locaux de soutien aux aidants familiaux. Véritable démarche de développement social, s’appuyant sur la parole des bénéficiaires et la mobilisation des partenaires locaux, ces contrats ont permis la mise en œuvre d’actions concrètes adaptées (du groupe de parole à des activités de répit), aux besoins identifiés.
>>Lire la suite

 
>>L’ENCJ, un espace de concertation et de réflexion pour les jeunes accueillis en villages d’enfants
Afin de permettre aux jeunes accueillis en villages d’enfants d’exprimer leurs attentes, leurs demandes mais aussi de participer à la construction de leur prise en charge, l’association SOS Villages d’enfants France a mis en place dès 2003 au sein de chaque structure des instances d'échanges et de dialogue appelés Espaces Village de Consultation de Jeunes (EVCJ). A l’issue de la 1ère évaluation interne de la démarche en 2009, l’association a souhaité valoriser les EVCJ en leur donnant une visibilité et une audience nationale via l’Espace National de Consultation des Jeunes (ENCJ). Cette assemblée, qui compte un représentant de chaque EVCJ est un lieu d'échange qui, au delà de la réflexion, favorise la mise en place au local d'un certains nombre d'actions concrètes.
>>Lire la suite
 
>>LAPE Capucine, pour les parents en situation de handicap mental ou psychique - 68
Afin d’aider les parents en situation de handicap psychique et/ou de déficience intellectuelle, dans une perspective d’aide mais aussi de prévention et de protection des enfants, le Lieu d’Accueil Parents Enfants Capucine (LAPE) à Mulhouse reçoit les familles – sur le mode de la maison verte de Françoise Dolto – et les accompagne dans le difficile apprentissage de la parentalité.
>>Lire la suite
 
<< Début < Précédente 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 Suivante > Fin >>