Menu Contenu
Monique Fournier Laurent - « S’investir auprès des jeunes, c’est rester jeune ! »
Monique Fournier Laurent est la preuve que la retraite porte bien mal son nom. Depuis 10 ans, cette habitante de Creil ne cesse de militer pour une citoyenneté active au service de la collectivité. Des convictions dont elle s’est fait l’écho dans plusieurs ouvrages et qui motive son engagement auprès des jeunes, au sein du collectif GR21 et son implication dans sa ville. 
>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Quelle place pour les âgés ?
Comment promouvoir la participation sociale des personnes âgées ? C’est à cette question que s’efforce de répondre le dernier numéro de la revue de "Santé Publique France, La santé en action". Alors que l’on compte aujourd’hui en France 13 millions de personnes âgées de 65 ans, la publication lui consacre un dossier de 37 pages, auquel a contribué une vingtaine d’experts (médecins, sociologues, universitaires…). Cette approche transversale permet de préciser les définitions, définir les enjeux, dessiner des pistes d’actions, s’inspirer de nos voisins étrangers… L’occasion d’évoquer des sujets qui tiennent à cœur à Apriles, comme l’engagement bénévole des séniors ou encore leur participation à l’élaboration des politiques locales.
> Télécharger la révue
 
Maison de l’Egalité d'Amiens : lutter contre les discriminations et renforcer l’égalité des droits
Afin de lutter contre les discriminations et renforcer l’égalité des droits, la Ville d’Amiens s’empare du sujet de manière volontariste et en fait un axe essentiel de son projet municipal dès 2008, en créant la Maison de l’Egalité (MDE). Point d'accès aux droits avec des permanences gratuites de juristes et de psychologues pour les citoyens, soutien méthodologique, pédagogique, et financements d'actions pour les institutions et les services de la collectivité : la MDE est un équipement ouvert à tous qui incarne et coordonne l'ambitieuse politique municipale de lutte contre les discriminations sur le territoire amiénois.
>Lire la suite
 
Plateforme 13 en Partage : mutualiser moyens et compétences pour démocratiser l’accès à la culture
Afin de développer le goût et la pratique pour le sport et la culture, le Conseil général des Bouches-du-Rhône a mis en place une plateforme de mutualisation des moyens et compétences au sein de différentes directions. La plateforme « 13 en Partage » composée de professionnels issus des différents services et coordonnée par une animatrice, propose à la population des actions sportives et culturelles, tout en mobilisant l’ensemble des relais pour une médiation adaptée à tous les publics. Cet outil au service de l’épanouissement sportif et culturel de toute la population permet, à travers l’ensemble des actions, de favoriser la cohésion sociale tout en améliorant la transversalité entre les services du Conseil général.
>Lire la suite
 
« Nous habitons avec une personne sans domicile fixe »
Afin de permettre à des personnes sans domicile fixe ou en grande précarité de retrouver une place dans la société, l’Association Lazare propose des colocations à Paris, Nantes et Lyon avec des étudiants, des jeunes actifs ou encore des couples avec des enfants. Cette action permet de faire cohabiter des personnes aux origines et aux parcours très différents, assurant une mixité sociale et solidaire. La promotion du vivre ensemble est rendue possible grâce à quelques principes simples: chacun est traité sur un pied d’égalité et chacun est responsable au sein d'un système qui s'auto-organise. Ainsi, les personnes en perte de lien social ne sont pas enfermées dans un rôle d'accueilli et d'assistance...
>>Lire la suite
 
Action Pti Platô : Un bus londonien dans les quartiers pour redynamiser le lien social
Afin de lutter contre l’isolement des habitants du plateau de Haye, repéré à l’occasion d’un diagnostic partagé entre les travailleurs sociaux, les partenaires et les habitants du plateau situé en périphérie de Nancy, les acteurs du quartier se rassemblent autour d’un bus qui se veut ouvert à tous et se pense à la fois comme un lieu d’information et comme un outil au service des habitants et de leurs projets.
>>Lire la suite
 
Le projet pour la famille dans la Loire
En 2007 le Conseil général de la Loire, dans l’obligation de réorganiser ses réponses et ses procédures pour se mettre en conformité avec le paysage législatif issu des trois lois du 5 janvier 2007, fait le choix de conduire un travail de réflexion et d’élaboration dans l’objectif d’agir au plus près des besoins des familles. Dès lors, les professionnels, constitués en groupes de travail, sont invités à réfléchir sur le parcours des familles hors organisation des services, dans la transversalité, et sans a priori, en respectant les objectifs partagés suivants:
Apporter des réponses cohérentes aux familles ; S’appuyer sur les compétences des familles ; Permettre aux familles de comprendre les interventions ; Changer le regard porté sur les familles.
>>Lire la suite
 
Le Cafés des Aidants : un dispositif de soutien local pour les aidants
Afin de répondre au besoin de soutien des personnes accompagnant un proche diminué par l'âge ou la maladie, l'Association Française des AIDANTS propose un dispositif permettant d’échanger dans un cadre convivial sur leurs expériences et difficultés. Les Cafés des Aidants sont des lieux, des temps et des espaces d’information, de rencontres et d’échanges, animés par un travailleur social et un psychologue ayant une expertise sur la question. Ils sont ouverts à tous les aidants non professionnels, quel que soit l’âge et la pathologie de la personne accompagnée. Le nom « Café des Aidants » est déposé, et le réseau national qui ne cesse de s’agrandir compte plus de 40 réalisations sur toute la France.
>>Lire la suite
 
L’Allier relève le pari d’un schéma unique des solidarités - 03
Le schéma unique des solidarités de l’Allier, adopté par l’assemblée départementale en décembre 2012 et mis en application depuis janvier 2013, articule, en un seul et même document, les orientations pour les cinq années à venir (2013 – 2017) en matière de protection de l’enfance, de politique de la petite enfance, de prise en charge des personnes âgées et des personnes handicapées. Résultat de plusieurs mois de diagnostic partagé et de concertation avec l’ensemble des acteurs, il se structure autour de cinq axes prioritaires : observer, faire connaitre et prévenir ; soutenir les aidants et la parentalité ; informer, coordonner et coopérer ; garantir la qualité des accompagnements ; bien vivre dans son territoire.
>>Lire la suite
 
<< Début < Précédente 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 Suivante > Fin >>