Menu Contenu
Adieu monsieur Lenoir
René Lenoir, 1er président de l’Odas, nous a quitté samedi 16 décembre victime d’un infarctus à l’âge de 90 ans. Cet «avocat des exclus» avait participé à la création de notre observatoire en 1990 et en avait assuré la présidence jusqu’en 1992. Son regard bienveillant et ses convictions ont toujours guidé ses choix. C’est avec une immense tristesse que nous avons appris sa disparition. Par ces quelques lignes, nous souhaitions rendre hommage à cet homme pétri de convictions. 

>> Lire la suite...
 

Abonnez-vous!

>> en savoir plus
 
>> Consultez les dernières lettres d'Apriles
 
Où en est le DSL ?
C’est à cette question que s’efforce de répondre l’ouvrage rédigé à deux voix, française et québécoise, Les nouvelles dynamiques du développement social. Ses auteurs, Cyprien Avenel, sociologue et ancien collaborateur de l’Odas, et Denis Bourque, universitaire québécois ont construit leur réflexion autour de quatre questions : le rôle de l’Etat et la contribution des politiques sociales au développement des territoires ; l’ouverture des pratiques professionnelles du champ social à l’intervention collective ; le renforcement de la société civile et de la participation citoyenne ; l’enjeu d’une conception stratégique de la politique sociale comme instrument d’une dynamique de bien commun. Avec en bonus, un regard croisé franco-québécois.

Les nouvelles dynamiques du développement social, Cyprien Avenel, Denis Bourque, Editions Champ social, 2017
 
Le Petit Prince, le restaurant d’insertion qui se nourrit des talents et cultures de chacun - 83
Afin d’accompagner les femmes d’un quartier défavorisé dans l’emploi tout en aidant à leur socialisation, le restaurant-traiteur Le Petit Prince offre, en plus d’une expérience professionnelle, un accompagnement personnalisé et l’accès à un grand choix d’ateliers citoyens par son ouverture sur le milieu associatif local. Grâce à son lien privilégié avec « Femmes dans la cité » et à l’organisation dans ses locaux de nombreuses activités culturelles (expositions etc), ce lieu est devenu un point de rassemblement qui œuvre au dynamisme du territoire
>Lire la suite
 
Langage et jeu à Lunéville - 54
Afin d’aider les enfants âgés de 4 à 6 ans à mieux maîtriser le langage oral, les associations CLEF (Coordination Lunévilloise Enfance Famille) et AsFoReL (Association de Formation et de Recherche sur le Langage) ont élaborée une méthode basée sur les jeux de société. Mené à la ludothèque d’un quartier situé en ZUS de Lunéville (Meurthe-et-Moselle) à destination des enfants de deux écoles maternelles du secteur, l’action s’appui sur des adultes (ludotecaire, enseignant, bénévoles) formés pour l’ocasion. Une méthode qui porte ses fruits au dire des instituteurs de CP qui témoignent d’une amélioration du niveau de langage des enfants.
>Lire la suite
 
De Nouvelles Coopérations Interdépartementales
Afin de renforcer l’attractivité de leur territoire principalement rural, les Départements de l’Allier, du Cher, de la Creuse et de la Nièvre s’entendent sur la nécessité de coopérer autour de leurs enjeux communs et notamment l’équilibre entre espaces ruraux et urbains. Pour ce faire ils s’appuient sur le concept de « Nouvelles ruralités », qui consiste à valoriser par tous moyens, les atouts de leurs territoires et ainsi d’inverser et d‘endiguer l’exode de la population. Les quatre exécutifs s’organisent donc autour de différentes instances (comité de pilotage, comité technique) pour « agir concrètement » sur leur territoire.
>Lire la suite
 
Fermaud-Merci : une seconde vie pour les Chibanis
A Montpellier, afin d’accompagner l’avancée en âge de migrants isolés et fragilisés, Adoma a conçu un lieu d’hébergement, la pension de famille Fermaud Merci, qui associe logements individuels, espace de vie commune largement ouvert sur le quartier et accompagnement individuel ou collectif des résidents. Parmi les actions collectives tournées vers l’accès au droit, la prévention et le lien, plusieurs s’appuient sur la transmission réciproque entre générations, facteur de lien social et d’évolution du regard. L’une d’elle, développée entre les élèves de troisième d’un collège de zone urbaine sensible et des Chibanis volontaires a permis de recueillir la parole de ces derniers et de créer un spectacle présenté dans le cadre du festival Arabesque. L'initiative a été primée nationalement.
>Lire la suite
 
Maison de l’Egalité d'Amiens : lutter contre les discriminations et renforcer l’égalité des droits
Afin de lutter contre les discriminations et renforcer l’égalité des droits, la Ville d’Amiens s’empare du sujet de manière volontariste et en fait un axe essentiel de son projet municipal dès 2008, en créant la Maison de l’Egalité (MDE). Point d'accès aux droits avec des permanences gratuites de juristes et de psychologues pour les citoyens, soutien méthodologique, pédagogique, et financements d'actions pour les institutions et les services de la collectivité : la MDE est un équipement ouvert à tous qui incarne et coordonne l'ambitieuse politique municipale de lutte contre les discriminations sur le territoire amiénois.
>Lire la suite
 
Plateforme 13 en Partage : mutualiser moyens et compétences pour démocratiser l’accès à la culture
Afin de développer le goût et la pratique pour le sport et la culture, le Conseil général des Bouches-du-Rhône a mis en place une plateforme de mutualisation des moyens et compétences au sein de différentes directions. La plateforme « 13 en Partage » composée de professionnels issus des différents services et coordonnée par une animatrice, propose à la population des actions sportives et culturelles, tout en mobilisant l’ensemble des relais pour une médiation adaptée à tous les publics. Cet outil au service de l’épanouissement sportif et culturel de toute la population permet, à travers l’ensemble des actions, de favoriser la cohésion sociale tout en améliorant la transversalité entre les services du Conseil général.
>Lire la suite
 
« Nous habitons avec une personne sans domicile fixe »
Afin de permettre à des personnes sans domicile fixe ou en grande précarité de retrouver une place dans la société, l’Association Lazare propose des colocations à Paris, Nantes et Lyon avec des étudiants, des jeunes actifs ou encore des couples avec des enfants. Cette action permet de faire cohabiter des personnes aux origines et aux parcours très différents, assurant une mixité sociale et solidaire. La promotion du vivre ensemble est rendue possible grâce à quelques principes simples: chacun est traité sur un pied d’égalité et chacun est responsable au sein d'un système qui s'auto-organise. Ainsi, les personnes en perte de lien social ne sont pas enfermées dans un rôle d'accueilli et d'assistance...
>>Lire la suite
 
<< Début < Précédente 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 Suivante > Fin >>